L’objectif de l’Accord de Paris est inatteignable sans les peuples indigènes, selon une étude


Un rapport publié par l’ONG Forest Declaration Assessment en mars 2022, indique qu’il ne sera pas possible d’honorer les Accords de Paris sans la reconnaissance du rôle crucial des territoires protégés des peuples indigènes et des communautés locales.
Le rapport s’intéresse particulièrement au potentiel de ces territoires pour réguler le réchauffement climatique.


Manifestation indigène durant le Campement Terre Libre 2022. Photo de Alass Derivas – @derivajornalismo pour @apiboficial.

Au Brésil, en Colombie, au Mexique, et au Pérou, chaque hectare des territoires indigènes emprisonne environ 33 tonnes de carbone chaque année, soit deux fois plus que les territoires à l’extérieur de ces zones protégées. Selon le rapport, ce chiffre important représente environ 30 % de la cible négociée dans l’Accord de Paris pour 2030.

Protéger les terres indigènes de plus en plus menacées

À eux seuls, on estime que les territoires indigènes contiennent 36% des dernières terres forestières intactes et 80% de la biodiversité terrestre restante.

L’étude examine l’impact des peuples autochtones et les terres qu’ils occupent sur les engagements climatiques nationaux de quatre pays : le Brésil, la Colombie, le Mexique et le Pérou. Ces pays abritent plus de 300 groupes autochtones, dont les terres sont actuellement menacées par le sur-développement ou encore l’exploitation minière et agricole.

Selon l’auteur principal du rapport, “les politiciens ou les promoteurs pensent que ces terres sont improductives […], que l’élevage du bétail ou la coupe des arbres pour le bois auront plus de sens d’un point de vue économique, mais ils ne tiennent pas compte de tous les services écosystémiques que ces terres fournissent. L’élevage de bétail, l’exploitation minière et l’exploitation forestière sont des menaces majeures pour ces territoires”, indique le rapport. 

Pourtant la lutte pour la protection de ces territoires est de plus en plus difficile, notamment au Brésil où la pression s’intensifie depuis ce début d’année 2022. 

Le projet de loi 191/2020 du gouvernement de Bolsonaro prévoit de favoriser la spéculation immobilière sur les territoires indigènes à des fins d’exploitations minières, ce qui est très largement contesté par les peuples indigènes. Durant le Campement Terre Libre, un regroupement à Brasilia de plus de 7000 indigènes, une lettre ouverte contre l’application de cette loi a été diffusée et plusieurs manifestations organisées ont scandéle slogan “Fora Bolsonaro”, ce qui signifie “Dehors Bolsonaro”. Un message clair en référence aux futures présidentielles brésiliennes prévues en octobre 2022.

Protéger les peuples indigènes – un objectif qui contraste avec la réalité

Les droits territoriaux  des peuples indigènes est pourtant un sujet mentionné dans le rapport de l’ONG. Les membres du groupe de travail  ont reconnu que pour conserver la biodiversité et renverser la crise d’extinction des espèces, il était nécessaire d’assurer les droits des territoires indigènes à grande échelle. Cette analyse contraste avec les actualités récentes où de nombreux membres de peuples indigènes en Amérique du Sud sont menacés, violentés, voire exterminés pour l’accès à leur terre. 

À lire aussi sur Planète Amazone :

Nicaragua : Un chef de la communauté Mayangna assassiné

Vénézuela : 4 indigènes assassinés par des militaires !

Pérou : assassinat de quatre leaders indigènes qui défendaient leur territoire

 

Un classement de Global Witness a été réalisé mettant en évidence les pays où le nombre d’assassinats de leaders indigènes ou militants environnementaux a été le plus élevé en 2020. La Colombie arrive en tête avec 65 meurtres, suivi par le Brésil et le Mexique avec 30 et 20 assassinats respectivement. Un triste constat pour les peuples indigènes.

 

 

À lire aussi sur Planète Amazone :

Le territoire du cacique Raoni menacé par des projets d’exploration minière

Campement Terre Libre: Une lettre ouverte contre le projet de loi (PL) 191/2020

Campement Terre Libre: Les peuples indigènes poursuivent leur résistance

Bolsonaro, roi de la politique écocidaire et anti-indigène 

 

Sources principales :

Eco Business : “Reaching the Paris Agreement without protecting Indigenous lands is ‘impossible”


Article rédigé par Emmanuelle Palla
Traduit par Pape-Momar Camara



Mis a jour le 2024-01-30 22:12:50

Haut de page

A la une

Bilan de l'année 2023 au Bré...
Victoires et défaites des pe...

Rencontre avec Appolinaire O...
Gardien des forêts sacrées a...

Nouveau roman d'Arkan Simaan
En soutien aux indigènes d'A...

Avant-première spéciale à Br...
Découvrez 'Amazonia, Cœur de...

Démarcation de la terre de R...
La bataille juridique contin...

Au Congrès brésilien
Les droits des indigènes sab...

Sécheresse catastrophique au...
Le nord du pays ravagé

Forum mondial Normandie pour...
Retrouvez l'intervention de ...

Territoire du Kapot-Nhinore
Les agriculteurs contre la d...

Hommage à Rosita Watkins
L'amie des peuples indigènes...

Arrestation du cacique Valdi...
Les Guarani-Kaiowás sont att...

Crise humanitaire au Brésil
Les Yanomamis continuent de ...

Grande Assemblée du cacique ...
Planète Amazone en terre kay...

London Climate Action Week
Notre nouveau film en avant-...

Déforestation au Cerrado
Les ravages de la multinatio...

Planète Amazone au Brésil
Notre mission Terre Libre 20...

L'ancien président condamné...
Bolsonaro : toujours dangere...

Collecte de fonds pour ATL 2...
Rassemblement fin avril à Br...

La démarcation : une nécessi...
Pour les peuples et la natur...

Nouveau rapport du GIEC
l’humanité au bord du précip...

Planète Amazone à la COP15
Quelles actions face à la 6 ...

#CarrefourNousEnfume
Le message filmé de Kretã Ka...

Changement climatique
Notre COP27

Un film, 3 versions, 6 langu...
Le DVD de Terra Libre (enfin...

Démarcation des terres indig...
Victoire pour les Nambikwara...

Reconnaissance du crime d'éc...
La Belgique, bon élève europ...

Double meurtre en Amazonie
Justice pour Dom et Bruno

2012 - 2022
Planète Amazone, 10 ans d'ac...

Les 4 épisodes en replay
"Protégeons l'Amazonie"

Signez la pétition
Amazonie : stop au double-je...

TERRA LIBRE
Regardez toutes les vidéos d...

L'ALLIANCE DES GARDIENS DE M...
Un mouvement mondial pour la...

Connaître Planète Amazone
Lire notre historique

Soutenez Planète Amazone
Faites un don mensuel ou pon...

Actus

Agenda

[Agenda]
20 février 2024
Bruxelles : projection en avant-première de “Amazonia, Cœur de la Terre Mère” en résista...
Lire la suite

[Evénements publics]
30 novembre 2023 - 07 décembre 2023
Une délégation de Planète Amazone à la Cop 28 à Dubaï
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
16 novembre 2023
Projection-débat du film Terra Libre et rencontre avec Appolinaire Oussou Lio, chef du peuple T...
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
15 juin 2023
Projection/débat du film Terra Libre au cinéma Sirius
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
05 mai 2023
Projection/débat du film Terra Libre au cinéma Apollo
Lire la suite

[Manifestations]
24 avril 2023 - 28 avril 2023
CAMPEMENT TERRE LIBRE : LE GRAND RASSEMBLEMENT ANNUEL DES PEUPLES INDIGÈNES BRÉSILIENS
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

14 April 2023
L’appel de Pierre Richard en soutien à un grand rassemblement de peuples indigènes au Brésil

9 December 2022
Interview du cacique Kretã, du peuple Kaingang

3 June 2022
Message du cacique Raoni #STOPECOCIDE

9 November 2021
COP26 : Le Cacique Ninawa et Mindahi Bastida dénoncent les fausses solutions de nos dirigeants

9 November 2021
COP26 : Mindahi Bastida appelle à l’action, maintenant !

9 November 2021
Ouverture de la COP26 : l'hommage de Tom Goldtooth à un chef défunt.

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre