NOTRE PARTICIPATION AU GRAND RASSEMBLEMENT INDIGÈNE ORGANISÉ PAR LE CACIQUE RAONI SUR SA TERRE


Planète Amazone a activement participé à la grande assemblée « l’Appel du cacique Raoni », réunion  organisée dans le but de protéger tous les autochtones, qu’ils soient d’Amazonie ou d’ailleurs. Elle s’est achevée par l’annonce par la Fondation Nationale de l’Indien (FUNAI) et le ministère des peuples indigènes de la validation des études sur le territoire Kapot-Nhinore, première étape officielle du processus de démarcation du territoire pour lequel le chef Raoni se bat depuis la fin des années 1980. Pour rappel, en 2012, Planète Amazone a organisé en Europe la tournée “Urgence Amazonie”, visant justement à sécuriser ce territoire en attente de démarcation. 

L’identification du territoire de Kapot-Nhinore est une première victoire, mais il faut rester mesuré  face à cette annonce. En effet, le territoire est encore très loin d’être protégé. Il faut que le ministre de la justice valide l’initiative de la FUNAI et que le gouvernement débloque des moyens matériels considérables pour rendre aux Kayapós ce territoire envahi par les fermiers, qui n’accepteront certainement pas d’être expropriés sans indemnisation.

Pour rappel, la démarcation des terres indigènes passe par 9 étapes légales et administratives différentes. Certaines terres indigènes légalement identifiées attendent depuis plusieurs décennies la validation par la FUNAI des autres étapes légales devant mener, en bout de course, à l’homologation définitive du territoire par le président de la République.

Du 24 au 30 juillet, Planète Amazone était présente au grand rassemblement des leaders indigènes « l’Appel du cacique Raoni » sur la terre ancestrale kayapó de Capoto-Jarina – dans l’État du Mato Grosso au Brésil.


Le cacique Raoni avec son fidèle ami Gert-Peter Bruch. © Loiro Cunha

Du 24 au 30 juillet 2023, Planète Amazone était aux côtés de l’emblématique chef indigène Raoni Metuktire sur la terre ancestrale kayapó de Capoto-Jarina – dans l’État du Mato Grosso au Brésil – pour participer à une grande rencontre avec des leaders indigènes : « L’appel du cacique Raoni ».  Le but affiché de la rencontre était de permettre aux plus de 600 indigènes présents de s’organiser pour faire face aux récentes attaques du Congrès contre les peuples indigènes et l’Amazonie. Nous avons pu présenter une version inachevée de notre prochain film aux différentes communautés et nous accorder sur des projets communs.

Gert-Peter Bruch est en compagnie du leader kayapó Megaron Txucarramãe et de son épouse.

 

Contexte

Si l’élection de Lula a permis d’importantes avancées pour les peuples indigènes brésiliens (en autres reprise du processus de démarcation, création d’un ministère des peuples indigènes), les droits des peuples indigènes sont encore violemment menacés notamment par le Congrès brésilien. Fin mai, les députés ont majoritairement approuvé une série de projets de lois dramatiques, dont la terrible PL490. Selon ses lois, la démarcation ne concernerait que les terres occupées par les indigènes en 1988, année de la rédaction de la nouvelle constitution brésilienne. Cette condition restrictive est un moyen de mettre à mal énormément de projets de démarcation. En effet, lors de la création de la Constitution, un grand nombre de peuples indigènes n’étaient pas présents sur leurs terres, chassés ou déportés au fil des siècles par les colons.

En réponse à l’offensive du Congrès, les chefs indigènes ont rédigé un manifeste à l’attention des responsables politiques. Signé par 54 dirigeants indigènes, il fixe les mesures à adopter d’urgence pour sauver l’Amazonie et les peuples autochtones.

Nous sommes engagés depuis longtemps pour la démarcation des terres indigènes. En 2021, nous avons diffusé la série documentaire “Protégeons L’Amazonie” pour pousser l’Europe à s’engager sur cette question fondamentale. Il était donc très important pour nous de participer à cette réunion.

 

Les objectifs  de notre mission

Notre mission avait trois objectifs principaux :

  • Montrer une version inachevée de notre film ‘Amazonie, Cœur de la Terre Mère’, et sensibiliser les leaders indigènes pour les associer à notre tournée mondiale d’impact qui aura lieu à l’automne prochain.
  • Identifier des projets de terrain réalisés par et pour les peuples indigènes en vue de les promouvoir dans le cadre de notre tournée internationale.
  • Exposer le projet international de reconnaissance du crime d’écocide porté par la fondation “Stop Ecocide International”, dont Planète Amazone est l’un des ambassadeurs. À noter qu’au niveau brésilien, un projet de loi reconnaissant l’écocide a été présenté le 5 Juin au Congrès.
Gert-Peter Bruch détaille au cacique Raoni les avancées du projet de loi sur l’écocide accompagné de Tau Metuktire

Ce fut aussi l’occasion d’exposer les combats cruciaux de Planète Amazone et de faire découvrir la Déclaration de l’Alliance des Gardiens de Mère Nature, aux rédacteurs du manifeste issu de l’Assemblée du cacique Raoni. Créé en 2015 à l’initiative du chef Raoni avec la participation active de Planète Amazone, ce mouvement international pour la paix unit les peuples indigènes et leurs alliés pour veiller à la protection de la planète et des générations futures.

Gert en présence de Patxon Metuktire, traducteur officiel et petit fils du cacique Raoni Metuktire

Gert-Peter Bruch et Tau Metuktire, directeur de l’institut Raoni

 

La projection de notre film « Amazonie, Cœur de la Terre Mère »

Le 26 Juillet, nous avons projeté une version inachevée d’ ‘Amazonie, Cœur de la Terre Mère’ réalisé par Gert-Peter Bruch et Esmeralda de Belgique aux nombreux représentants indigènes présents : une importante délégation de leaders kayapós, Valdelice Veron ainsi que 23 chefs Guarani-Kaoiwa, le chef Kretã du peuple Kaingang et le chef yanomami Davi Kopenawa, ainsi que l’explorateur et l’ancien président de la FUNAI, Sydney Possuelo. Le film a été accueilli par des applaudissements nourris et a suscité beaucoup d’émotions.

Très belles retrouvailles entre Gert-Peter Bruch et Valdelice Veron, grande cheffe des Guarani-Kaiowa.

Gert-Peter Bruch en discussion avec Davi Kopenawa, grand shaman yanomami et Kanio Metuktire. © Planète Amazone / Guilherme Capanema.

Ce moment est particulièrement important pour Planète Amazone car, bien que le film ait déjà été très bien reçu par une vingtaine de chefs indigènes lors d’une projection privée au campement Terre Libre, c’était la première projection devant un nombre aussi important de leaders indigènes. Et leur soutien nous est indispensable.

À propos du film

Filmé en grande partie au Brésil, ‘Amazonie, Cœur de la Terre Mère’ raconte le combat incroyable mais toujours inachevé de quatre générations de leaders indigènes – dont le mythique chef Raoni – pour la protection des terres indigènes du Brésil. Le film est également un vibrant plaidoyer pour la reconnaissance du crime d’écocide.

Plan du film “Amazonie, Coeur de la Terre Mère” par Todd Southgate

De grands témoins brésiliens et internationaux contribuent également au film avec des interviews exclusives, dont celle du président Lula, de l’explorateur Sydney Possuelo (ancien président de la Fondation nationale de l’Indien) et de Jojo Mehta (cofondatrice et directrice exécutif de Stop Ecocide International).

L’événement fut également l’occasion d’avoir des échanges très positifs avec des organisations locales susceptibles d’accompagner les projets sur le terrain et les faire gagner en notoriété.

Gert-Peter Bruch est avec Alessandra Korap du peuple Munduruku.

Nous avons aussi eu l’occasion de filmer quelques scènes supplémentaires pour notre film que nous avons hâte de vous faire découvrir.


Retrouvez nos actions récentes : 

“Amazonie, Coeur de la Terre Mère”, notre nouveau film présenté à Londres

Notre mission au Brésil au sein du coalition en soutien aux peuples indigènes

À lire aussi sur Planète Amazone :

https://planeteamazone.org/actualites/jair-bolsonaro-est-parti-mais-lextermination-des-peuples-indigenes-continue/

https://planeteamazone.org/actualites/la-demarcation-une-necessite-pour-la-survie-des-peuples-indigenes-et-la-protection-de-la-nature/

 



Mis a jour le 2024-04-05 23:00:54

Haut de page

A la une

CAMPEMENT TERRE LIBRE 2024
LES RAISONS DE LA COLÈRE

Au Brésil, Ailton Krenak dev...
le premier membre indigène d...

La Suisse reconnue coupable
de violations des droits hum...

QUAND NOTRE PROCHAIN FILM re...
la lutte contre le traité UE...

Entre soja et savane brésili...
que choisira l’Europe ?

à la COP 28 et à l'ONU, Plan...
pour faire résonner la voix ...

Au Brésil, CONTRE UN PROJET ...
action commune des INDIGèNES...

Bilan de l'année 2023 au Bré...
Victoires et défaites des pe...

Rencontre avec Appolinaire O...
Gardien des forêts sacrées a...

Nouveau roman d'Arkan Simaan
En soutien aux indigènes d'A...

Avant-première spéciale à Br...
Découvrez 'Amazonia, Cœur de...

Démarcation de la terre de R...
La bataille juridique contin...

Au Congrès brésilien
Les droits des indigènes sab...

Sécheresse catastrophique au...
Le nord du pays ravagé

Forum mondial Normandie pour...
Retrouvez l'intervention de ...

Territoire du Kapot-Nhinore
Les agriculteurs contre la d...

Hommage à Rosita Watkins
L'amie des peuples indigènes...

Arrestation du cacique Valdi...
Les Guarani-Kaiowás sont att...

Crise humanitaire au Brésil
Les Yanomamis continuent de ...

Grande Assemblée du cacique ...
Planète Amazone en terre kay...

London Climate Action Week
Notre nouveau film en avant-...

Déforestation au Cerrado
Les ravages de la multinatio...

Planète Amazone au Brésil
Notre mission Terre Libre 20...

L'ancien président condamné...
Bolsonaro : toujours dangere...

Collecte de fonds pour ATL 2...
Rassemblement fin avril à Br...

La démarcation : une nécessi...
Pour les peuples et la natur...

Nouveau rapport du GIEC
l’humanité au bord du précip...

Planète Amazone à la COP15
Quelles actions face à la 6 ...

#CarrefourNousEnfume
Le message filmé de Kretã Ka...

Changement climatique
Notre COP27

Un film, 3 versions, 6 langu...
Le DVD de Terra Libre (enfin...

Démarcation des terres indig...
Victoire pour les Nambikwara...

Reconnaissance du crime d'éc...
La Belgique, bon élève europ...

Double meurtre en Amazonie
Justice pour Dom et Bruno

2012 - 2022
Planète Amazone, 10 ans d'ac...

Les 4 épisodes en replay
"Protégeons l'Amazonie"

Signez la pétition
Amazonie : stop au double-je...

TERRA LIBRE
Regardez toutes les vidéos d...

Connaître Planète Amazone
Lire notre historique

Soutenez Planète Amazone
Faites un don mensuel ou pon...

Actus

Agenda

[Agenda]
06 juin 2024
6 juin 2024 > Projection – débat du film Terra Libre au Café Théodore à Trédrez Locquémeau...
Lire la suite

[Agenda]
20 février 2024
Bruxelles : projection en avant-première de “Amazonia, Cœur de la Terre Mère” en résista...
Lire la suite

[Festivals / conférences / colloques]
23 janvier 2024 - 11 juin 2024
Les peuples autochtones et l'anthropocène : cycle de conférences
Lire la suite

[Evénements publics]
30 novembre 2023 - 07 décembre 2023
Une délégation de Planète Amazone à la Cop 28 à Dubaï
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
16 novembre 2023
Projection-débat du film Terra Libre et rencontre avec Appolinaire Oussou Lio, chef du peuple T...
Lire la suite

[Evénements publics]
14 octobre 2023 - 21 avril 2024
L'art brésilien mis en lumière par l'exposition "Brésil, identités"
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

14 April 2023
L’appel de Pierre Richard en soutien à un grand rassemblement de peuples indigènes au Brésil

9 December 2022
Interview du cacique Kretã, du peuple Kaingang

3 June 2022
Message du cacique Raoni #STOPECOCIDE

9 November 2021
COP26 : Le Cacique Ninawa et Mindahi Bastida dénoncent les fausses solutions de nos dirigeants

9 November 2021
COP26 : Mindahi Bastida appelle à l’action, maintenant !

9 November 2021
Ouverture de la COP26 : l'hommage de Tom Goldtooth à un chef défunt.

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre