Soutenons les indigènes pour un rassemblement historique fin avril à Brasilia

Soutenez financièrement la participation des Gardiens de la forêt partenaires de Planète Amazone et d’une délégation d’alliés internationaux au Campement Terre Libre 2023, premier grand rassemblement indigène depuis l’élection de Lula, d’où doit émerger une stratégie mondiale pour sauver l’Amazonie et les autres écosystèmes brésiliens menacés.




 – L’appel au soutien de Pierre Richard, ambassadeur de Planète Amazone –


Planète Amazone vous propose de participer à ce nouvel appel pour permettre aux communautés indigènes avec lesquelles nous travaillons depuis de nombreuses années et à notre propre délégation de participer activement à la grande mobilisation du Campement Terre Libre, désormais de notoriété internationale et dont le nom a inspiré directement celui de notre film sorti au cinéma en 2021. Celle-ci se tiendra du 24 au 28 avril 2023 et rassemblera autour de 10 000 indigènes installés en campement devant le Congrès national à Brasilla.

Au fil des années, leur présence chaque année à Brasília à l’occasion de ce campement s’est révélée indispensable, permettant par exemple d’empêcher le Congrès, qui leur est fortement hostile, de voter des lois destinées à démanteler leurs territoires pour en permettre l’industrialisation.

Ce cru 2023 sera particulièrement important, car après quatre années de destruction méthodique de l’administration Bolsonaro des organismes destinés à les protéger, les indigènes ont maintenant et pour la première fois dans l’Histoire leur propre ministère et l’une d’entre eux à la tête de la Fondation Nationale de l’Indien. Dans ce contexte nouveau et porteur d’espoir, les milliers de représentants présents pourront discuter ensemble et avec leurs alliés, dont nous-mêmes, pour bâtir une stratégie nationale et internationale visant à garantir leurs droits et protéger leurs territoires.

Comme chaque année, les peuples indigènes font appel à leurs alliés pour se rendre au campement Terre Libre à Brasília, parfois situé à des milliers de kilomètres et à plusieurs jours de voyage de là où ils demeurent. Concrètement, ils ont besoin de notre soutien pour financer les déplacements, l’hébergement et les repas. Notre mobilisation est déterminante pour qu’ils puissent continuer à éveiller les consciences sur l’absolue nécessité de préserver leurs droits et leur culture pour garantir la protection des espaces naturels dont ils sont les Gardiens.

La perte des forêts est un drame global dont la responsabilité repose en grande partie sur les pays importateurs des produits de la déforestation. Depuis des années, nous permettons aux leaders indigènes de faire entendre directement leur voix hors de leur pays, mais nous luttons aussi à notre échelle, avec nos alliés, pour que la communauté internationale se mobilise pour protéger les territoires indigènes et favorise les investissements destinés à en tracer les frontières (démarcation) et en assurer la surveillance (gardes forestiers, police environnementale, veille satellite…). Votre soutien permettra également à Planète Amazone de participer directement au campement Terre Libre et d’organiser plusieurs événements et réunions à cette occasion, en partenariat avec plusieurs organisations indigènes, dans le but de bâtir une stratégie commune pour les quatre années à venir avec les peuples présents, afin d’agir au-delà des frontières du Brésil. Nous nous rendrons sur place avec plusieurs partenaires, dont la Fondation Stop Ecocide International qui discute déjà avec de nombreux gouvernements pour aboutir à la reconnaissance mondiale du crime d’écocide.

Trop souvent, l’actualité liée aux peuples indigènes passe à la trappe. Notre présence au Brésil permettra de communiquer largement sur ces événements en France et à l’international. Grâce à votre soutien, nous filmerons et relayerons la mobilisation le plus largement possible.

Avec l’élection du Président Lula pour un troisième mandat et la présence du cacique Raoni lors de son investiture, le sort de l’Amazonie s’est encore une fois vu projeté au cœur des débats. Les peuples indigènes, Gardiens de la Terre Mère, ont souffert d’un état de guerre sous l’administration Bolsonaro, qui, comme le candidat l’avait promis avant son élection, n’a pas démarqué un centimètre de terre indigène. Pourtant, les gardiens ancestraux des forêts sont le dernier rempart entre la préservation d‘écosystèmes vitaux pour le monde et leur effondrement total, autrement dit, nos alliés incontournables pour espérer gagner les batailles pour la sauvegarde du climat et de la biodiversité.

En la matière, ces quatre dernières années ont non seulement été quatre années de perdues, mais aussi quatre années de retour en arrière et de destruction durant lesquelles les records de déforestation ont défrayé la chronique mois après mois. L‘Amazonie brésilienne et ses défenseurs ont connu une catastrophe après l‘autre, comme l‘ont tragiquement démontré les meurtres du journaliste britannique Dom Phillips et de l‘environnementaliste brésilien Bruno Pereira et de dizaines de leaders indigènes. Les bûcherons et chercheurs d‘or ont envahi de nombreuses terres indigènes, dévastant la forêt et empoisonnant les sols et les rivières. Au moins 570 enfants Yanomami sont décédés entre 2018 et 2022, tous victimes de malnutrition, de pneumonie, de paludisme et autres infections.

Le Président Lula hérite d’un véritable chaos, alors que les scientifiques avertissent que nous nous rapprochons de plus en plus d‘un „point de basculement“, qui mènerait vers la disparition définitive de l’Amazonie.

La nouvelle administration s’est engagée à prioriser la finalisation de la démarcation des terres indigènes appelant cependant la communauté internationale à faire sa part en se mobilisant pour protéger le poumon vert de la planète. Le travail de reconstruction des institutions démantelées sous Bolsonaro et la fragmentation politique du pays freinent la mise en place d’une politique environnementale pour l’Amazonie. Nous vivons un moment crucial où notre mobilisation est fondamentale. Le dernier rapport du GIEC est formel : le réchauffement climatique risque de dépasser 1,5°C mais chaque dixième de degrés compte. La préservation des territoires indigènes est l’une des clés de cet objectif à atteindre.

La reprise d‘urgence des démarcations des territoires indigènes est considérée comme un point fondamental pour la reconstruction des politiques publiques destinées aux peuples indigènes du Brésil et sera au cœur de la mobilisation d’avril.

Sur les 1299 territoires indigènes recensés au Brésil, 832 sont encore en cours de démarcation. Pourtant, il s’agit d’un droit issu de la constitution de 1988, qui garantissait que l’ensemble des terres indigènes devaient être démarquées dans un délai de 5 ans… 35 ans plus tard, le combat n’est pas fini.

+ d’infos sur la démarcation des terres indigènes

 

Description des postes de dépense

Pour mener à bien notre mission Terre Libre 2023 et permettre à près d’une soixantaine de leaders indigènes de participer à une mobilisation historique à Brasilia, notre objectif est fixé à 20 000 €.

Voici un estimatif de la répartition des frais de la mission :

Nature des frais Montant
Déplacement et logistique de 60 représentants indigènes comprenant le transport en bus et la restauration. 15 500 €
Prise en charge de 2 représentants de Planète Amazone depuis la France (transport, hébergement, restauration et participation aux frais de communication, tournages inclus). 4 500 €
Total 20 000 €

 

Pour faire un don, utilisez le formulaire ci-dessous



A la une

Bilan de l'année 2023 au Bré...
Victoires et défaites des pe...

Rencontre avec Appolinaire O...
Gardien des forêts sacrées a...

Nouveau roman d'Arkan Simaan
En soutien aux indigènes d'A...

Avant-première spéciale à Br...
Découvrez 'Amazonia, Cœur de...

Démarcation de la terre de R...
La bataille juridique contin...

Au Congrès brésilien
Les droits des indigènes sab...

Sécheresse catastrophique au...
Le nord du pays ravagé

Forum mondial Normandie pour...
Retrouvez l'intervention de ...

Territoire du Kapot-Nhinore
Les agriculteurs contre la d...

Hommage à Rosita Watkins
L'amie des peuples indigènes...

Arrestation du cacique Valdi...
Les Guarani-Kaiowás sont att...

Crise humanitaire au Brésil
Les Yanomamis continuent de ...

Grande Assemblée du cacique ...
Planète Amazone en terre kay...

London Climate Action Week
Notre nouveau film en avant-...

Déforestation au Cerrado
Les ravages de la multinatio...

Planète Amazone au Brésil
Notre mission Terre Libre 20...

L'ancien président condamné...
Bolsonaro : toujours dangere...

Collecte de fonds pour ATL 2...
Rassemblement fin avril à Br...

La démarcation : une nécessi...
Pour les peuples et la natur...

Nouveau rapport du GIEC
l’humanité au bord du précip...

Planète Amazone à la COP15
Quelles actions face à la 6 ...

#CarrefourNousEnfume
Le message filmé de Kretã Ka...

Changement climatique
Notre COP27

Un film, 3 versions, 6 langu...
Le DVD de Terra Libre (enfin...

Démarcation des terres indig...
Victoire pour les Nambikwara...

Reconnaissance du crime d'éc...
La Belgique, bon élève europ...

Double meurtre en Amazonie
Justice pour Dom et Bruno

2012 - 2022
Planète Amazone, 10 ans d'ac...

Les 4 épisodes en replay
"Protégeons l'Amazonie"

Signez la pétition
Amazonie : stop au double-je...

TERRA LIBRE
Regardez toutes les vidéos d...

L'ALLIANCE DES GARDIENS DE M...
Un mouvement mondial pour la...

Connaître Planète Amazone
Lire notre historique

Soutenez Planète Amazone
Faites un don mensuel ou pon...

Actus

Agenda

[Agenda]
20 février 2024
Bruxelles : projection en avant-première de “Amazonia, Cœur de la Terre Mère” en résista...
Lire la suite

[Evénements publics]
30 novembre 2023 - 07 décembre 2023
Une délégation de Planète Amazone à la Cop 28 à Dubaï
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
16 novembre 2023
Projection-débat du film Terra Libre et rencontre avec Appolinaire Oussou Lio, chef du peuple T...
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
15 juin 2023
Projection/débat du film Terra Libre au cinéma Sirius
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
05 mai 2023
Projection/débat du film Terra Libre au cinéma Apollo
Lire la suite

[Manifestations]
24 avril 2023 - 28 avril 2023
CAMPEMENT TERRE LIBRE : LE GRAND RASSEMBLEMENT ANNUEL DES PEUPLES INDIGÈNES BRÉSILIENS
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

14 April 2023
L’appel de Pierre Richard en soutien à un grand rassemblement de peuples indigènes au Brésil

9 December 2022
Interview du cacique Kretã, du peuple Kaingang

3 June 2022
Message du cacique Raoni #STOPECOCIDE

9 November 2021
COP26 : Le Cacique Ninawa et Mindahi Bastida dénoncent les fausses solutions de nos dirigeants

9 November 2021
COP26 : Mindahi Bastida appelle à l’action, maintenant !

9 November 2021
Ouverture de la COP26 : l'hommage de Tom Goldtooth à un chef défunt.

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre