Campement Terre Libre: Une lettre ouverte contre le projet de loi (PL) 191/2020


« Fora Bolsonaro ! » (« Dehors, Bolsonaro ! ») : le sous-titre implicite de la 18ème édition du Campement Terre Libre, « Retomando o Brasil: demarcar territórios e aldear a política » (« Reprendre le Brésil: démarquer les territoires et indigéniser la politique »). Ce cri du cœur s’est fait entendre avec force lors du deuxième et troisième jour de l’événement, soulignant la politisation des populations indigènes ainsi que leur mobilisation infatigable pour lutter contre le projet de loi 191/2020 en cours d’élaboration par le gouvernement brésilien.


Photo diffusée sur le compte Facebook officiel de l’APIB / M. Krij õhere mre_gaviao

La 18ème édition du Campement Terre Libre est en cours depuis le 4 avril 2022 à Brasilia. Organisée par Articulação dos Povos Indígenas do Brasil (APIB), il s’agit de la plus grande manifestation de peuples indigènes au Brésil. L’objectif de ce rassemblement, mené annuellement depuis 2004, est de mettre en lumière la lutte des populations indigènes et de mobiliser les différentes communautés et organisations indigènes du pays contre les menaces et atteintes à leurs droits fondamentaux. 

 

Au 3ème jour du Campement Terre Libre,  les représentants indigènes ont adressé une lettre ouverte au gouvernement contre le projet de loi 191/2020 qui pourrait, à terme, autoriser l’exploration et l’exploitation minière et pétrolière, la production d’énergie hydroélectrique, et l’agriculture intensive, sur les terres indigènes jusqu’ici protégées par la Constitution de 1988. 

La mobilisation prévient que ce projet de loi consiste à “ouvrir la porte au passage du troupeau”. Le gouvernement actuel veut favoriser la spéculation immobilière sur les territoires indigènes, encourager l’invasion de l’agro-industrie avec ses pesticides et transgéniques et le défrichement des forêts pour l’élevage du bétail. En cœur, les nombreux indigènes présents à ce campement scandent alors “Dehors Bolsonaro” comme on le voit dans la vidéo ci-dessous partagée par la Cimi.

 

La Lettre ouverte contre la PL 191/2020 vise à mobiliser les signatures de parlementaires, personnalités, institutions, organisations et mouvements sociaux au Brésil et à l’étranger. Le document est également ouvert pour recevoir des signatures de particuliers. 

 

Photo diffusée sur le compte Facebook officiel de l’APIB / André Guajajara

 

Voici le contenu de la Lettre ouverte :

 

« La forêt est vivante. Elle ne mourra que si les blancs

continuent à la détruire. S’ils réussissent, les rivières

disparaîtront sous terre, le sol s’effondrera,

les arbres se dessècheront et les rochers se fissureront sous la chaleur.»

– Davi Kopenawa, dans « La chute du ciel :

paroles d’un chaman Yanomami »

 

Le peuple brésilien doit connaître les graves impacts économiques, sociaux et environnementaux qui pourraient résulter de l’approbation du Projet de Loi (PL) n° 191/2020, non seulement pour les peuples autochtones, mais pour nous tous.

 

Le projet autorise l’exploitation minière sur les terres indigènes et fait partie du Programme de Destruction du gouvernement Bolsonaro. Ce projet piétine la Constitution Fédérale et attaque, une fois de plus, les droits des peuples indigènes du Brésil. Pour cette raison, nous, parlementaires et institutions partenaires du Front Parlementaire Conjoint de Défense des Droits des Peuples Autochtones (FPMDDPI), nous prenons position contre son approbation.

 

Nous rappelons que le 11 février 2020, une commission formée de représentants du Congrès, de la société civile et de leaders autochtones a soumis une demande au président de la Chambre des députés de l’époque afin que le projet soit renvoyé au pouvoir exécutif. Le PL 191/2020 comporte des problèmes juridiques et d’inconstitutionnalité évidents, il ne tient pas compte des traités internationaux dont le Brésil est signataire et il enfreint le Règlement Intérieur de la Chambre des Députés.

 

La justification du gouvernement Bolsonaro pour activer le régime d’urgence du projet n’est pas valable : la guerre en Ukraine menacerait l’agriculture brésilienne car la Russie est l’un des principaux fournisseurs d’engrais au Brésil. Selon une étude du Laboratoire de Gestion des Services Environnementaux de l’Université Fédérale du Minas Gerais (UFMG), environ 2/3 des réserves nationales de potassium, principal matériau dans la production d’engrais, se trouvent en dehors de l’Amazonie légale qui concentre 98% des terres autochtones démarquées dans le pays.

 

De plus, aucun des grands gisements de potassium de la région ne se trouve dans ces territoires ancestraux, considérés comme sacrés par les peuples autochtones et protégés par la Constitution. Selon les recherches de l’UFMG, les gisements déjà disponibles et situés en dehors des terres indigènes pourraient répondre à notre demande de minerai pendant plus de 80 ans.

 

La législature actuelle ne peut pas entrer dans l’histoire comme soutien de la destruction des peuples et des terres autochtones. Écoutons le cri de la forêt. Nous tous, députés, députées, sénateurs et sénatrices, quelles que soient nos positions politiques et idéologiques, devons nous battre pour ne pas porter cette tache indélébile. Et, pour cela, nous comptons sur le soutien de la population brésilienne !

 

Brasilia/DF, le 22 mars 2022.

Pour signer la lettre cliquez-ici.

À lire aussi : 

Les peuples indigènes brésiliens se préparent pour le Campement Terre Libre 2022


Article rédigé par Emmanuelle Palla
Traduction de la lettre par Lise Durafour.

 



Mis a jour le 2024-04-05 23:00:54

Haut de page

A la une

CAMPEMENT TERRE LIBRE 2024
LES RAISONS DE LA COLÈRE

Au Brésil, Ailton Krenak dev...
le premier membre indigène d...

La Suisse reconnue coupable
de violations des droits hum...

QUAND NOTRE PROCHAIN FILM re...
la lutte contre le traité UE...

Entre soja et savane brésili...
que choisira l’Europe ?

à la COP 28 et à l'ONU, Plan...
pour faire résonner la voix ...

Au Brésil, CONTRE UN PROJET ...
action commune des INDIGèNES...

Bilan de l'année 2023 au Bré...
Victoires et défaites des pe...

Rencontre avec Appolinaire O...
Gardien des forêts sacrées a...

Nouveau roman d'Arkan Simaan
En soutien aux indigènes d'A...

Avant-première spéciale à Br...
Découvrez 'Amazonia, Cœur de...

Démarcation de la terre de R...
La bataille juridique contin...

Au Congrès brésilien
Les droits des indigènes sab...

Sécheresse catastrophique au...
Le nord du pays ravagé

Forum mondial Normandie pour...
Retrouvez l'intervention de ...

Territoire du Kapot-Nhinore
Les agriculteurs contre la d...

Hommage à Rosita Watkins
L'amie des peuples indigènes...

Arrestation du cacique Valdi...
Les Guarani-Kaiowás sont att...

Crise humanitaire au Brésil
Les Yanomamis continuent de ...

Grande Assemblée du cacique ...
Planète Amazone en terre kay...

London Climate Action Week
Notre nouveau film en avant-...

Déforestation au Cerrado
Les ravages de la multinatio...

Planète Amazone au Brésil
Notre mission Terre Libre 20...

L'ancien président condamné...
Bolsonaro : toujours dangere...

Collecte de fonds pour ATL 2...
Rassemblement fin avril à Br...

La démarcation : une nécessi...
Pour les peuples et la natur...

Nouveau rapport du GIEC
l’humanité au bord du précip...

Planète Amazone à la COP15
Quelles actions face à la 6 ...

#CarrefourNousEnfume
Le message filmé de Kretã Ka...

Changement climatique
Notre COP27

Un film, 3 versions, 6 langu...
Le DVD de Terra Libre (enfin...

Démarcation des terres indig...
Victoire pour les Nambikwara...

Reconnaissance du crime d'éc...
La Belgique, bon élève europ...

Double meurtre en Amazonie
Justice pour Dom et Bruno

2012 - 2022
Planète Amazone, 10 ans d'ac...

Les 4 épisodes en replay
"Protégeons l'Amazonie"

Signez la pétition
Amazonie : stop au double-je...

TERRA LIBRE
Regardez toutes les vidéos d...

Connaître Planète Amazone
Lire notre historique

Soutenez Planète Amazone
Faites un don mensuel ou pon...

Actus

Agenda

[Agenda]
06 juin 2024
6 juin 2024 > Projection – débat du film Terra Libre au Café Théodore à Trédrez Locquémeau...
Lire la suite

[Agenda]
20 février 2024
Bruxelles : projection en avant-première de “Amazonia, Cœur de la Terre Mère” en résista...
Lire la suite

[Festivals / conférences / colloques]
23 janvier 2024 - 11 juin 2024
Les peuples autochtones et l'anthropocène : cycle de conférences
Lire la suite

[Evénements publics]
30 novembre 2023 - 07 décembre 2023
Une délégation de Planète Amazone à la Cop 28 à Dubaï
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
16 novembre 2023
Projection-débat du film Terra Libre et rencontre avec Appolinaire Oussou Lio, chef du peuple T...
Lire la suite

[Evénements publics]
14 octobre 2023 - 21 avril 2024
L'art brésilien mis en lumière par l'exposition "Brésil, identités"
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

14 April 2023
L’appel de Pierre Richard en soutien à un grand rassemblement de peuples indigènes au Brésil

9 December 2022
Interview du cacique Kretã, du peuple Kaingang

3 June 2022
Message du cacique Raoni #STOPECOCIDE

9 November 2021
COP26 : Le Cacique Ninawa et Mindahi Bastida dénoncent les fausses solutions de nos dirigeants

9 November 2021
COP26 : Mindahi Bastida appelle à l’action, maintenant !

9 November 2021
Ouverture de la COP26 : l'hommage de Tom Goldtooth à un chef défunt.

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre