Les peuples indigènes brésiliens se préparent pour le Campement Terre Libre 2022


La 18ème édition du Campement Terre Libre aura lieu du 4 au 14 avril 2022 à Brasilia. Organisé par Articulação dos Povos Indígenas do Brasil (APIB), le Campement Terre Libre est le plus grand rassemblement des peuples autochtones au Brésil. L’objectif de cette manifestation, menée annuellement depuis 2004, est de mettre en lumière la lutte des peuples indigènes et de mobiliser les différentes communautés et organisations indigènes du pays contre les menaces et atteintes à leurs droits fondamentaux. 


Sonia Guajajara participant à l’édition 2019 du Campement Terre Libre à Brasília © Photo tirée du compte FlikR d’Apib Comunicação CC BY-SA 2.0

Les peuples indigènes brésiliens se préparent pour le Campement Terres Libres 2022

Des milliers de représentants de peuples indigènes brésiliens se préparent à participer au plus grand rassemblement indigène de l’année, prévu du 4 au 14 avril prochain à Brasilia, après avoir répondu à l’appel de l’APIB, l’organisateur de l’événement.

“Le moment est venu d’occuper à nouveau les pelouses de la capitale fédérale ! Nous lançons l’appel à tous les dirigeants de l’Amazonie de se rassembler pour le Campement Terre Libre 2022” a annoncé l’APIB dans un tweet publié en février 2022.

Articulação dos Povos Indígenas do Brasil (APIB) ou Articulation des peuples autochtones du Brésil en français, est une organisation brésilienne qui défend les droits des peuples indigènes. Son objectif principal est de renforcer l’unité de ces  peuples et l’articulation entre les différentes régions et organisations indigènes du pays. Présidée par Sônia Guajajara, la célèbre militante brésilienne, l’APIB est née lors du second Campement Terre Libre de 2005. 

Le Campement Terre Libre ou “Acampamento Terra Livre” en portuguais (ATL), est un événement annuel qui a pour but de mettre en lumière la situation vis-à-vis des droits indigènes au Brésil et exiger que l’État brésilien réponde à leurs demandes et revendications.

À l’ordre du jour officiel du prochain campement, la démarcation des terres indigènes y figure en tant que priorité, mais également une mobilisation générale contre l’administration Bolsonaro, qui ne cesse de porter atteinte aux droits environnementaux et sociaux des peuples indigènes depuis le début de son mandat en 2019.  

Selon l’APIB, le Campement Terre Libre en avril prochain, “sera le plus important de ces dernières années… La présence des peuples indigènes à Brasilia sera un cri de résistance contre un pouvoir en décomposition, qui porte atteinte aux droits de chacun”. 

Durant  cinq jours, les peuples indigènes de toutes les régions du Brésil se donneront symboliquement rendez-vous sur le parvis du palais présidentiel de la capitale brésilienne, situé en face du Congrès national, afin de revendiquer leurs droits. 

 

Un enjeu politique décisif pour les peuples indigènes en 2022

En cette année électorale et sous le slogan de « Abril Indígena », cette mobilisation devrait rassembler environ 8000 militants indigènes, provenant de plus de 170 ethnies. L’édition 2022 devrait d’ailleurs surpasser l’ATL de 2021, qui avait amené 6000 militants à Brasilia.

Il faut dire que les enjeux sont élevés, puisque l’administration Bolsonaro rédige actuellement un projet de loi (PL 191/2020) qui pourrait à terme, autoriser l’exploration et l’exploitation minière et pétrolière, la production d’énergie hydroélectrique, et l’agriculture intensive, sur les terres indigènes du Brésil, à l’instar des atteintes récentes contre certaines terres protégées du Cacique Raoni, dénoncées par Planète Amazone le 18 mars dernier. 

Profitant de la guerre en Ukraine, Bolsonaro a décrété un régime d’urgence pour accélérer l’adoption de la loi PL 191/2020, justifié par la nécessité de pallier d’éventuels pénuries de minerais, en raison du conflit russo-ukrainien.  

En plus du projet de loi PL 191/2020, les organisations indigènes dénoncent également la préparation d’autres lois destructrices, telles que la PL 490/2007, qui limiterait la démarcation des terres autochtones et la PL 6 299/2002, qui élargirait l’utilisation de pesticides en Amazonie brésilienne.    

Enfin les populations indigènes seront aussi mobilisées contre le concept juridique de marqueur temporel, dont le jugement devrait reprendre le 23 juin 2022 et qui, s’il est approuvé, empêchera la reconnaissance des terres indigènes non-démarquées à la date du 5 juin 1988, date de promulgation de la constitution fédérale. 

Planète Amazone apporte son soutien inconditionnel au Campement Terre Libre de l’APIB et espère que leur mobilisation sera fructueuse. À l’approche des présidentielles brésiliennes qui doivent se tenir en octobre 2022, il est plus que jamais primordial de porter la voix des peuples indigènes au Brésil. 

Pour aller plus loin : https://apiboficial.org/?lang=en 

Article rédigé par Sarah Price

Sources principales :

Brasil de Fato “Maior mobilização indígena do país, Acampamento Terra Livre mira contra os “projetos de morte”

APIB Official “Milestone thesis no, what is it anyway”  

Combate Racismo Ambiental “Bolsonaro declara guerra e Apib convoca mobilização indígena para Brasília”

Metropoles “Bolsonaro ira enfrentar mobilizacao de oito mil indigenas na esplanada” 



Mis a jour le 2023-01-14 14:12:08

Haut de page

A la une

Actus

Agenda

[Festivals / conférences / colloques]
01 mars 2023 - 02 mars 2023
ONE FOREST SUMMIT : POUR ALLER PLUS LOINS QUE LES COP
Lire la suite

[Evénements publics]
18 mars 2023 - 26 mars 2023
JOURNÉE INTERNATIONALE DES FORÊTS 2023 : FORÊTS EN SCÈNE !
Lire la suite

[Parutions]
20 mars 2023
Publication du 6e rapport d’évaluation du GIEC
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

9 December 2022
Interview du cacique Kretã, du peuple Kaingang

3 June 2022
Message du cacique Raoni #STOPECOCIDE

9 November 2021
COP26 : Le Cacique Ninawa et Mindahi Bastida dénoncent les fausses solutions de nos dirigeants

9 November 2021
COP26 : Mindahi Bastida appelle à l’action, maintenant !

9 November 2021
Ouverture de la COP26 : l'hommage de Tom Goldtooth à un chef défunt.

22 August 2021
[RT France] l'accaparement du mot «planète» par le groupe Canal+

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre