ONU : rapport final de la 21ème session de l’Instance permanente sur les questions des peuples indigènes


La 21ème session de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions indigènes s’est déroulée du 25 avril au 6 mai 2022, à New-York, dans un contexte où la situation des populations indigènes est de plus en plus critique. L’épidémie de Covid-19, la hausse d’activités économiques aux techniques dévastatrices sur les terres indigènes ou encore la déforestation, fragilisent de plus en plus les populations indigènes du monde entier. A l’occasion de cette session, les représentants de nombreuses tribus ont ainsi pu exposer leurs préoccupations et ont appelé les institutions internationales à prendre davantage de mesures concernant la reconnaissance et la protection des doits des peuples indigènes. Planète Amazone apporte son soutien à tous les peuples indigènes du monde, qui se battent au quotidien pour que leurs droits soient respectés et que leurs luttes soient mises en lumière. Nous suivons de très près l’évolution des requêtes que les représentants indigènes ont exprimé lors de cet événement.

Du 25 avril au 6 mai 2022, s’est déroulée au siège des Nations Unies, à New York, la 21ème session de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions indigènes. Le thème de la session de cette année était “Les peuples autochtones, le commerce, l’autonomie et les principes des droits humains en matière de diligence requise, y compris le consentement préalable, libre et éclairé.”


Todadaho Sid Hill, chef traditionnel de la Nation Onondaga, lors de la 9ème session de l’Instance Permanente des Nations Unies. Crédits photos : Broddi Siguroarson | Flickr | CC BY-NC 2.0

L’Instance permanente sur les questions indigènes est l’un des trois organes de l’ONU chargés de traiter spécifiquement des questions indigènes. Plusieurs représentants indigènes ont témoigné à l’occasion de cette session, et le rapport final a dressé un bilan de toutes les actions à mettre en œuvre en vue de respecter davantage les droits des peuples indigènes.

 

La volonté de créer un groupe de travail visant à inclure les peuples indigènes à la société, surtout dans les zones sensibilisées par des conflits 

Dans son rapport final, l’Instance permanente sur les questions indigènes a annoncé vouloir créer un groupe de travail consacré à la vérité, à la réconciliation et à la justice transitionnelle, notamment dans les zones post-conflit, dans le but de construire une paix durable respectant les droits des peuples indigènes et qui permettrait leur inclusion à la société.

Ce groupe de travail sera coordonné par les trois indigènes membres du  Mécanisme d’Experts des Nations Unies sur les droits des peuples indigènes : Sheryl Lightfoot, de la tribu des Premières Nations Anishinaabes du Canada, Laila Susanne Vars, de la tribu des Sámi norvégiens, et Megan Davis, du peuple des aborigènes australiens. D’autres personnes telles que des universitaires ou encore des représentants de la société civile participeront à ce groupe de travail.

 

La santé des peuples indigènes, autre point important du rapport final de l’Instance permanente

La santé publique des peuples indigènes a aussi été un sujet largement abordé pendant cette session. Le rapport a notamment demandé à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), d’intégrer la culture des peuples indigènes à sa politique sur les déterminants sociaux de la santé. Le rapport souligne aussi que l’OMS devrait examiner, actualiser et étendre ses politiques aux peuples indigènes, qui sont trop souvent en marge des actions que l’organisation met en œuvre. 

Nikolaus Lewis, vice-président du Conseil national de la santé des Indiens a aussi appelé l’ONU à considérer le cas de la santé publique des peuples indigènes comme une “priorité urgente” à traiter. 

Anpo Jensen, représentant de la jeunesse pour la tribu Oglala Lakota, a notamment évoqué le lien entre l’exploitation minière dans la région des Black Hills, dans le Dakota Du Sud, aux Etats-Unis, et la hausse du taux de suicide chez les plus jeunes membres de la tribu Oglala Lakota. L’exploitation minière (d’or, d’argent, de cuivre, de zinc, etc.) est une activité dévastatrice qui porte de graves atteintes à la santé des peuples indigènes dans de nombreux pays, comme le Brésil, la Bolivie, le Guatemala et bien d’autres. 

En plus de la volonté d’intégrer les peuples indigènes dans les politiques mondiales en termes de santé, la question de l’impact des pesticides sur les peuples indigènes a également été abordée dans le rapport. 

L’Instance permanente a enfin appelé l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et l’OMS à modifier leurs codes de conduite concernant l’usage des pesticides, afin que le consentement et l’avis des peuples indigènes soient pris en compte. Les peuples indigènes sont en effet les premières victimes de l’utilisation abusive de produits phytosanitaires toxiques, dont les composants chimiques se retrouvent souvent dans les fleuves, alors que ceux-ci sont une ressource primordiale pour les peuples indigènes. 

 


Sources principales

Centre de Documentation, de recherche et d’information des peuples autochtones : “L’Instance permanente sur les questions autochtones”

Native News Online: “Report Issued as United Nations Permanent Forum on Indigenous Issues Ends Late Due to Conflict Over Language”

Nations Unies: “21ème Session de l’Instance permanente sur les questions autochtones : 25 avril – 6 mai 2022

 

À lire aussi sur Planète Amazone:

“Le territoire du Cacique Raoni menacé par l’exploration minière”

Campement Terre Libre: clôture d’un rassemblement indigène historique au Brésil

“Planète Amazone 2012-2022: dix ans à construire le futur avec les Gardiens de la Nature”

 


Article rédigé par Maud Laurent



Mis a jour le 2024-01-30 22:12:50

Haut de page

A la une

Bilan de l'année 2023 au Bré...
Victoires et défaites des pe...

Rencontre avec Appolinaire O...
Gardien des forêts sacrées a...

Nouveau roman d'Arkan Simaan
En soutien aux indigènes d'A...

Avant-première spéciale à Br...
Découvrez 'Amazonia, Cœur de...

Démarcation de la terre de R...
La bataille juridique contin...

Au Congrès brésilien
Les droits des indigènes sab...

Sécheresse catastrophique au...
Le nord du pays ravagé

Forum mondial Normandie pour...
Retrouvez l'intervention de ...

Territoire du Kapot-Nhinore
Les agriculteurs contre la d...

Hommage à Rosita Watkins
L'amie des peuples indigènes...

Arrestation du cacique Valdi...
Les Guarani-Kaiowás sont att...

Crise humanitaire au Brésil
Les Yanomamis continuent de ...

Grande Assemblée du cacique ...
Planète Amazone en terre kay...

London Climate Action Week
Notre nouveau film en avant-...

Déforestation au Cerrado
Les ravages de la multinatio...

Planète Amazone au Brésil
Notre mission Terre Libre 20...

L'ancien président condamné...
Bolsonaro : toujours dangere...

Collecte de fonds pour ATL 2...
Rassemblement fin avril à Br...

La démarcation : une nécessi...
Pour les peuples et la natur...

Nouveau rapport du GIEC
l’humanité au bord du précip...

Planète Amazone à la COP15
Quelles actions face à la 6 ...

#CarrefourNousEnfume
Le message filmé de Kretã Ka...

Changement climatique
Notre COP27

Un film, 3 versions, 6 langu...
Le DVD de Terra Libre (enfin...

Démarcation des terres indig...
Victoire pour les Nambikwara...

Reconnaissance du crime d'éc...
La Belgique, bon élève europ...

Double meurtre en Amazonie
Justice pour Dom et Bruno

2012 - 2022
Planète Amazone, 10 ans d'ac...

Les 4 épisodes en replay
"Protégeons l'Amazonie"

Signez la pétition
Amazonie : stop au double-je...

TERRA LIBRE
Regardez toutes les vidéos d...

L'ALLIANCE DES GARDIENS DE M...
Un mouvement mondial pour la...

Connaître Planète Amazone
Lire notre historique

Soutenez Planète Amazone
Faites un don mensuel ou pon...

Actus

Agenda

[Agenda]
20 février 2024
Bruxelles : projection en avant-première de “Amazonia, Cœur de la Terre Mère” en résista...
Lire la suite

[Evénements publics]
30 novembre 2023 - 07 décembre 2023
Une délégation de Planète Amazone à la Cop 28 à Dubaï
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
16 novembre 2023
Projection-débat du film Terra Libre et rencontre avec Appolinaire Oussou Lio, chef du peuple T...
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
15 juin 2023
Projection/débat du film Terra Libre au cinéma Sirius
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
05 mai 2023
Projection/débat du film Terra Libre au cinéma Apollo
Lire la suite

[Manifestations]
24 avril 2023 - 28 avril 2023
CAMPEMENT TERRE LIBRE : LE GRAND RASSEMBLEMENT ANNUEL DES PEUPLES INDIGÈNES BRÉSILIENS
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

14 April 2023
L’appel de Pierre Richard en soutien à un grand rassemblement de peuples indigènes au Brésil

9 December 2022
Interview du cacique Kretã, du peuple Kaingang

3 June 2022
Message du cacique Raoni #STOPECOCIDE

9 November 2021
COP26 : Le Cacique Ninawa et Mindahi Bastida dénoncent les fausses solutions de nos dirigeants

9 November 2021
COP26 : Mindahi Bastida appelle à l’action, maintenant !

9 November 2021
Ouverture de la COP26 : l'hommage de Tom Goldtooth à un chef défunt.

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre