Brésil : Cinquante villes honorent le cacique Raoni pour les 50 ans de la journée mondiale de l’environnement


Depuis plus de 40 ans, le cacique Raoni incarne la lutte pour la protection de l’Amazonie et de sa forêt tropicale, l’une des plus grandes réserves de biodiversité de la planète. Alors que Planète Amazone s’apprête à organiser à l’automne une tournée européenne pour lui, cette initiative menée au Brésil, montre à quel point le cacique Raoni est une source d’inspiration à la fois pour les communautés indigènes et non-indigènes. Planète Amazone espère que cette action aura permis de sensibiliser les habitants, de la cinquantaine de villes participantes, à la cause du célèbre chef Kayapo qui a consacré sa vie à la défense des droits des peuples autochtones.

À l’occasion du 50e anniversaire de la Journée mondiale de l’environnement, qui s’est déroulée le 5 juin 2022, le célèbre chef indigène Raoni Metuktire a été honoré par une cinquantaine de villes brésiliennes et une vingtaine d’ONG. Source d’inspiration pour tous ceux qui défendent la nature, le cacique Raoni est le seul brésilien de la communauté indigène à avoir été nommé en tant que candidat au prix Nobel de la paix.


Peinture murale en hommage au cacique Raoni à Manaus. Crédits photo : Compte Facebook de Combate racismo ambiental | CC BY-NC 2.0

Plus d’une cinquantaine de villes brésiliennes, dont vingt-quatre capitales d’État, et un vingtaine d’organisations de la société civile brésilienne ont honoré le célèbre cacique Raoni à l’occasion des cinquante ans de la Journée mondiale de l’environnement qui s’est tenue le 5 juin 2022.

Chacune des villes participantes a notamment exposé des panneaux de six mètres carrés, représentant l’image du grand chef Kayapo, réalisés par les artistes Raul Zito et Matsi, le petit-fils du cacique Raoni . 

Jonaya de Castro de Megafone, l’un des organisateurs, a précisé que l’objectif de cette action était de “raoniser” les villes lors de cette semaine consacrée à l’environnement, car Raoni est un exemple vivant de paix et une inspiration pour tous ceux qui défendent la nature : « Honorer Raoni à l’occasion du 50e anniversaire de la Journée mondiale de l’environnement est un moyen de faire connaître aux nouvelles générations ce symbole vivant de la paix et du dialogue. En ces temps d’intolérance et de radicalisme, l’histoire de Raoni est un souffle d’espoir pour nous tous », a ajouté Jonaya.

Durant la semaine suivant la journée mondiale de l’environnement, les habitants ont pu découvrir la présence de pancartes représentant le cacique Raoni, placardés un peu partout dans leur ville. Les villes de São Paulo, Recife, Tefé, Belo Horizonte et Manaus, ont chacune diffusé une projection sur grand écran en hommage au célèbre leader Kayapo. 

 

Raoni, ou l’art du dialogue avec la société moderne

« En plus d’être un gardien de la vie et l’un des principaux défenseurs des droits des peuples indigènes, Raoni Metuktire se distingue par la manière dont il a réussi à convaincre : toujours à travers le dialogue » explique Megaron Txucarramãe, le neveu du cacique.

En 1954, lorsque les communautés indigènes brésiliennes ont établi un contact définitif avec les blancs, le Cacique Raoni avait seulement vingt-quatre ans. Né dans l’État du Mato Grosso, où il réside désormais dans le village de Metuktire, situé sur le territoire indigène Capoto-Jarina, Raoni a été le protagoniste de plusieurs luttes en faveur des peuples autochtones et de l’Amazonie, se consolidant en tant que leader légitime et porte-parole de la préservation de l’environnement. 

Jonaya précise que le cacique Raoni a également joué un rôle clé dans le processus de pacification et d’union des différents villages indigènes de l’Amazonie brésilienne. « Le but de cet hommage est de montrer combien nous apprécions la trajectoire et le combat du chef Raoni pour la protection de la forêt, des territoires traditionnels mais aussi, pour être cette figure d’invitation au dialogue, à travers des actions de pacification qui ont généré beaucoup de conversation, débat et perception positives autour de la démarcation des terres indigènes, ainsi qu’un peu de paix dans les forêts du Brésil ».

Aujourd’hui âgé de plus de quatre vingt dix ans et interrogé sur le message qu’il veut transmettre  au peuple brésilien, le chef Raoni a répondu : « Nous devrions tous nous préoccuper de la forêt et nous engager à la démarcation de toutes les terres indigènes au Brésil et au renforcement de la Funai (l’organisme gouvernemental qui œuvre en faveur des peuples indigènes au Brésil)». 

 

L’avenir est indigène

Le cacique, qui a été nominé au prix Nobel de la paix en 2020, mérite tout notre respect et notre attention toute entière. 

Jonaya souligne le fait que Raoni est une source d’inspiration pour tous les nouveaux chefs indigènes, tels que Txai Suruí et bien d’autres activistes environnementaux : “Raoni protège l’Amazonie, qui à son tour protège la planète. Sans Raoni, l’Amazonie n’existe pas, sans les peuples indigènes et les territoires démarqués, il n’y a pas d’Amazonie. Sans l’Amazonie il n’y a pas de climat et sans climate il n’y a pas de vie”.

Il ajoute qu’au-delà de l’Amazonie, “Raoni représente le symbole vivant de la lutte des dernières tribus pour protéger leur culture ancestrale, en lien direct avec la nature”.

Cette action, menée sous le slogan “l’avenir est indigène”, montre l’importance de renforcer le dialogue avec les communautés indigènes et la nécessité de préserver la nature si nous voulons résoudre les crises planétaires du changement climatique et de l’érosion de la biodiversité, qui mettent notre survie en danger. 

 

Source : 

Racismo ambiental : 50 villes brésiliennes rendent hommage à Raoni Metuktire 

Ciclo Vivo : 50 cidades brasileiras homenageiam Raoni Metuktire

 

A lire aussi sur le site de Planète Amazone : 

28 mai 2022 :  Le cacique Raoni officialise sa tournée en Europe et lance un appel à l’ex-président Lula

31 mai 2022 : Diffusion d’un reportage sur le combat du cacique Raoni sur TV5 Monde

18 mars 2022 : Le territoire du cacique Raoni menacé par des projets d’exploration minière

 

Article rédigé par Charlotte Girard et Sarah Price



Mis a jour le 2024-01-30 22:12:50

Haut de page

A la une

Bilan de l'année 2023 au Bré...
Victoires et défaites des pe...

Rencontre avec Appolinaire O...
Gardien des forêts sacrées a...

Nouveau roman d'Arkan Simaan
En soutien aux indigènes d'A...

Avant-première spéciale à Br...
Découvrez 'Amazonia, Cœur de...

Démarcation de la terre de R...
La bataille juridique contin...

Au Congrès brésilien
Les droits des indigènes sab...

Sécheresse catastrophique au...
Le nord du pays ravagé

Forum mondial Normandie pour...
Retrouvez l'intervention de ...

Territoire du Kapot-Nhinore
Les agriculteurs contre la d...

Hommage à Rosita Watkins
L'amie des peuples indigènes...

Arrestation du cacique Valdi...
Les Guarani-Kaiowás sont att...

Crise humanitaire au Brésil
Les Yanomamis continuent de ...

Grande Assemblée du cacique ...
Planète Amazone en terre kay...

London Climate Action Week
Notre nouveau film en avant-...

Déforestation au Cerrado
Les ravages de la multinatio...

Planète Amazone au Brésil
Notre mission Terre Libre 20...

L'ancien président condamné...
Bolsonaro : toujours dangere...

Collecte de fonds pour ATL 2...
Rassemblement fin avril à Br...

La démarcation : une nécessi...
Pour les peuples et la natur...

Nouveau rapport du GIEC
l’humanité au bord du précip...

Planète Amazone à la COP15
Quelles actions face à la 6 ...

#CarrefourNousEnfume
Le message filmé de Kretã Ka...

Changement climatique
Notre COP27

Un film, 3 versions, 6 langu...
Le DVD de Terra Libre (enfin...

Démarcation des terres indig...
Victoire pour les Nambikwara...

Reconnaissance du crime d'éc...
La Belgique, bon élève europ...

Double meurtre en Amazonie
Justice pour Dom et Bruno

2012 - 2022
Planète Amazone, 10 ans d'ac...

Les 4 épisodes en replay
"Protégeons l'Amazonie"

Signez la pétition
Amazonie : stop au double-je...

TERRA LIBRE
Regardez toutes les vidéos d...

L'ALLIANCE DES GARDIENS DE M...
Un mouvement mondial pour la...

Connaître Planète Amazone
Lire notre historique

Soutenez Planète Amazone
Faites un don mensuel ou pon...

Actus

Agenda

[Agenda]
20 février 2024
Bruxelles : projection en avant-première de “Amazonia, Cœur de la Terre Mère” en résista...
Lire la suite

[Evénements publics]
30 novembre 2023 - 07 décembre 2023
Une délégation de Planète Amazone à la Cop 28 à Dubaï
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
16 novembre 2023
Projection-débat du film Terra Libre et rencontre avec Appolinaire Oussou Lio, chef du peuple T...
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
15 juin 2023
Projection/débat du film Terra Libre au cinéma Sirius
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
05 mai 2023
Projection/débat du film Terra Libre au cinéma Apollo
Lire la suite

[Manifestations]
24 avril 2023 - 28 avril 2023
CAMPEMENT TERRE LIBRE : LE GRAND RASSEMBLEMENT ANNUEL DES PEUPLES INDIGÈNES BRÉSILIENS
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

14 April 2023
L’appel de Pierre Richard en soutien à un grand rassemblement de peuples indigènes au Brésil

9 December 2022
Interview du cacique Kretã, du peuple Kaingang

3 June 2022
Message du cacique Raoni #STOPECOCIDE

9 November 2021
COP26 : Le Cacique Ninawa et Mindahi Bastida dénoncent les fausses solutions de nos dirigeants

9 November 2021
COP26 : Mindahi Bastida appelle à l’action, maintenant !

9 November 2021
Ouverture de la COP26 : l'hommage de Tom Goldtooth à un chef défunt.

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre