Les forêts tropicales empêchent le réchauffement de la planète


Planète Amazone se réjouit de cette étude qui accentue le caractère indispensable des forêts pour la survie de la planète, et particulièrement pour les peuples indigènes dont c’est le mode de vie. La préservation des forêts partout dans le monde doit être la priorité de tous ! Planète Amazone s’engage depuis toujours dans la protection des forêts tropicales et développe ou soutient des initiatives visant à restaurer les zones forestières dégradées.

Une étude scientifique publiée par l’Université de Virginie (Etats-Unis), le 24 mars 2022, a mis en évidence le fait que les forêts tropicales pourraient être bien plus importantes que l’on pense dans la lutte contre le changement climatique. Si l’on connaît déjà la capacité des forêts à absorber et éliminer le dioxyde de carbone présent dans l’air, l’étude a révélé, en étudiant la biophysique des forêts tropicales, que celles-ci pourraient être essentielles contre le réchauffement de la planète.


Photo © Pixabay | Republica | CC BY-SA 2.0  

L’importance des forêts pour la survie de la planète est déjà bien connue, notamment sur le rôle qu’elles jouent dans le cycle du carbone. Les forêts tropicales sont d’autant plus importantes puisqu’elles ont un taux de séquestration du dioxyde de carbone plus rapide, en raison d’une plus grande quantité de biomasse aérienne. Présentes en Amérique du Sud, en Afrique centrale et en Asie du Sud-Est, les forêts tropicales pourraient jouer un rôle bien plus important dans la lutte contre le changement climatique, particulièrement pour maintenir un climat stable pour la survie de la planète.

 

L’étude de la biophysique des forêts pour lutter contre le réchauffement de la planète

 

L’étude s’est concentrée sur les effets biophysiques des forêts tropicales. Toutes les forêts émettent des substances chimiques, appelés Composés Organiques Volatiles Biogéniques (COVB). Ces composés chimiques complexes émis représentent une nouvelle étape dans notre compréhension de la façon dont les forêts gardent la planète fraîche. Ces substances ont deux effets : 

  • Un effet qui contribue au refroidissement de la planète, en absorbant la chaleur et en libérant l’humidité, ce qui refroidit l’air et aide à former les nuages. 
  • Un autre effet qui contribue au réchauffement, en entraînant une accumulation d’ozone et de méthane qui sont deux gaz à effet de serre. 

Dans les forêts tropicales où le climat est plus humide, la production des COVB qui contribue au refroidissement est plus élevée, ce qui conduit à maintenir un air plus frais.

Ainsi, l’étude a révélé que tout effort de protection des forêts permettrait de maintenir la planète plus froide d’au moins 0,5 degré Celsius. Combiné à l’effet d’absorption du dioxyde de carbone, la contribution des forêts tropicales à refroidir la planète atteint 1° degré Celsius.

 

Le grand danger de la déforestation des forêts tropicales dans le monde

 

L’étude met également en garde contre les déforestations qui mettent en péril le rôle des forêts dans la survie de la planète. L’auteur principal Deborah Lawrences, professeur à l’Université de Virginia, affirme qu’il est essentiel de “reconnaître que les forêts tropicales jouent un rôle très important dans le maintien des températures à un niveau sûr.” En plus d’émettre du carbone et de réduire la capacité des forêts à éliminer la pollution par le carbone, la déforestation augmente immédiatement la chaleur et diminue les précipitations, tant au niveau local que mondial. Lorsque l’on perd ces forêts, les changements biophysiques s’opèrent et peuvent diminuer les effets bénéfiques climatiques des forêts à absorber et à éliminer le carbone atmosphérique.

Il est important d’agir de toute urgence. Lawrence a déclaré que « Si nous protégeons ces forêts, elles nous protégeront des catastrophes climatiques extrêmes, des sécheresses et des impacts sur notre alimentation et notre agriculture. Nous profitons maintenant des tropiques qui nous gardent plus frais ; ils nous empêchent déjà de ressentir ces extrêmes. » 

 

A lire aussi : 

En Côte d’Ivoire, la forêt tropicale se régénère plus rapidement que prévu 

L’Amazonie approche de son point de basculement à grande vitesse

Planète Amazone en mission au Bénin

Source principales :

EurekAlert “Peer-reviewed study: Without tropical forests, global temperatures would be 1°c warmer”  

Article rédigé par Lauryn Grenet



Mis a jour le 2022-06-30 07:20:10

Haut de page

A la une

Actus

Agenda

[Evénements publics]
09 août 2022
Journée Internationale des Peuples Autochtones
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

3 June 2022
Message du cacique Raoni #STOPECOCIDE

9 November 2021
COP26 : Le Cacique Ninawa et Mindahi Bastida dénoncent les fausses solutions de nos dirigeants

9 November 2021
COP26 : Mindahi Bastida appelle à l’action, maintenant !

9 November 2021
Ouverture de la COP26 : l'hommage de Tom Goldtooth à un chef défunt.

22 August 2021
[RT France] l'accaparement du mot «planète» par le groupe Canal+

17 June 2021
Brésil : Valdelice Veron dénonce le projet de loi PL 490/2007 menaçant les terres indigènes

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre