La protection environnementale du Brésil au cœur du programme de Lula ?


Alors que les élections présidentielles au Brésil se rapprochent, l’ancien président de gauche, Lula, exprime régulièrement son intérêt pour la question environnementale. En tête dans les derniers sondages, il affirme vouloir lutter contre la déforestation et l’exploitation minière, pour protéger l’Amazonie et les peuples autochtones. Pour les détracteurs de Lula, ces promesses, à l’opposé de la politique dévastatrice de l’actuel président, Jair Bolsonaro, seraient opportunistes, permettant à l’ancien président de gagner des points pour sa réélection.


Lula_bancada_PT_Senado_Câmara-2015_06_29_(cropped).jpg Agência Brasil, Valter Campanato/ABr, 29/06/2015 

Comme l’explique l’article de Planète Amazone publié le 23 juin dernier, après l’assassinat du journaliste britannique, Dom Phillips, et de l’expert brésilien des populations autochtones, Bruno Pereira, disparus en Amazonie le 5 juin dernier, les critiques sur le gouvernement du président brésilien Jair Bolsonaro se sont multipliées.  

Bolsonaro, accusé de promouvoir une déforestation record en Amazonie, ne se cache pas de mettre en danger les peuples autochtones brésiliens. Sa politique écocide est soupçonnée d’être à l’origine de ces tristes assassinats, comme l’a dénoncé Luiz Inácio da Silva, dit « Lula », ancien président du Brésil. Ce dernier a pointé du doigt, le « démantèlement des politiques publiques » de protection de l’environnement et des communautés autochtones ainsi que « la tolérance de la violence et du mépris pour les valeurs de la civilisation » par le gouvernement actuel.

 

Le programme en 121 points de Lula pour protéger l’environnement  

D’après un sondage effectué par Datafolha en mai dernier, Lula aurait 48% d’intentions de vote au premier tour des présidentiels brésiliennes contre 27% pour Jair Bolsonaro. Lula fait la promotion d’une politique sociale et écologique. Avec son programme en 121 points, il souhaite ainsi “remettre le Brésil sur les rails après la destruction causée par le gouvernement”. 

Parmi ses propositions écologiques, Lula propose de « combattre les délits environnementaux promus par les milices, envahisseurs de terres, trafiquants de bois et chaque organisation économique qui agit contre la loi ». Il promet également de combattre la déforestation : « Notre compromis est celui de l’incessant combat contre la déforestation illégale et la promotion d’une déforestation égale à zéro, ce qui signifie la restauration des zones dégradées et la reforestation des biomasses ». Il assure que son plan « devra moderniser le standard pour la régulation minérale et combattre sévèrement l’exploitation minière illégale, particulièrement en Amazonie. »

Le programme met en avant « l’impératif de défendre l’Amazonie de la politique de ravage » du gouvernement actuel. Lula souhaite enfin, en lien avec la protection de l’environnement, promouvoir les droits des communautés autochtones délaissées par le gouvernement de Bolsonaro. 

Le 5 juin dernier, lors de la journée mondiale de l’environnement, l’ancien président avait déjà montré son engagement en faveur de la protection de l’environnement. Il avait dénoncé les exploitants miniers qui convoitent des terres autochtones et déclaré que « dans cette affaire, il n’y a pas de position médiane. Nous devons avoir le courage de le dire : il n’y aura pas d’exploitation minière sur les terres autochtones de ce pays. ». Il a aussi réitéré le rôle de l’État dans la protection des biomasses et ajouté qu’il démantèlerait les politiques actuelles.    

 

Une préoccupation environnementale de circonstance ?  

Selon ses opposants, cette préoccupation actuelle de Lula pour l’environnement serait cependant ambiguë, notamment au vu de ses actions passées lorsqu’il était Président du Brésil entre 2003 et 2011. Il avait mis en avant un plan de développement durable pour réduire la déforestation en Amazonie de plus de 80%. Toutefois, il avait aussi été à l’origine de désastres environnementaux sans précédents. Lors de l’entretien avec Lula effectué par TV5 Monde en collaboration avec Planète Amazone le mois dernier,  il avait par exemple indiqué ne pas regretter la construction du barrage de Belo Monte alors même que celui-ci a causé des dommages environnementaux et sociaux importants. C’est également sous son mandat que l’agrobusiness est devenu une politique d’Etat, que des exonérations fiscales ont été accordées pour l’achat de voitures polluantes et que la compagnie d’énergie Petrobras a pu exploiter davantage de pétrole pré-salifère, situé en eaux très profondes. Dès lors, cet intérêt de Lula pour la question environnementale est considéré comme opportuniste par ces opposants. 

Luiz Felipe de Alencastro, historien et politiste, a commenté : « C’est un leader qui suit les tendances globales et qui sait sentir les transformations du monde. Il a déjà compris très bien que la question du climat est quelque chose qu’il faut incorporer du point de vue pragmatique ».    

Ce programme environnemental est donc à suivre de près si Lula parvient à être élu lors des élections présidentielles les 2 et 30 octobre 2022.    

 

Sources :

France 24,  « Lula présente son plan de gouvernement focalisé sur les politiques sociales et de protection de l’Amazonie »  

El Pais,  « Lula propose de défendre l’Amazonie et les peuples autochtones du Brésil » 

Redacción,  « La nouvelle “vague rose“ de l’Amérique Latine peut-elle se transformer en vert et mettre les politiques écologiques au cœur du programme ? » 

Los Angeles Times,  « Brésil : Lula lance une campagne écologique et centriste Brasil » 

DW,  « Presse allemande : Lula sauveur de l’Amazonie ? »  

 

À lire aussi sur le site de Planète Amazone :

Assassinats en Amazonie brésilienne : Justice pour Bruno et Dom!

Sommet des Amériques : rapprochement inquiétant entre Biden et Bolsonaro sur le thème de l’Amazonie

Brésil : plus de 10 000 hectares de terres ancestrales affectées par des activités minières illégales

Brésil : la construction d’une bioraffinerie d’huile de palme menace la biodiversité et les peuples indigènes de l’Amazonie 

 

Article rédigé par Ophélie Poulet

 



Mis a jour le 2024-01-30 22:12:50

Haut de page

A la une

Bilan de l'année 2023 au Bré...
Victoires et défaites des pe...

Rencontre avec Appolinaire O...
Gardien des forêts sacrées a...

Nouveau roman d'Arkan Simaan
En soutien aux indigènes d'A...

Avant-première spéciale à Br...
Découvrez 'Amazonia, Cœur de...

Démarcation de la terre de R...
La bataille juridique contin...

Au Congrès brésilien
Les droits des indigènes sab...

Sécheresse catastrophique au...
Le nord du pays ravagé

Forum mondial Normandie pour...
Retrouvez l'intervention de ...

Territoire du Kapot-Nhinore
Les agriculteurs contre la d...

Hommage à Rosita Watkins
L'amie des peuples indigènes...

Arrestation du cacique Valdi...
Les Guarani-Kaiowás sont att...

Crise humanitaire au Brésil
Les Yanomamis continuent de ...

Grande Assemblée du cacique ...
Planète Amazone en terre kay...

London Climate Action Week
Notre nouveau film en avant-...

Déforestation au Cerrado
Les ravages de la multinatio...

Planète Amazone au Brésil
Notre mission Terre Libre 20...

L'ancien président condamné...
Bolsonaro : toujours dangere...

Collecte de fonds pour ATL 2...
Rassemblement fin avril à Br...

La démarcation : une nécessi...
Pour les peuples et la natur...

Nouveau rapport du GIEC
l’humanité au bord du précip...

Planète Amazone à la COP15
Quelles actions face à la 6 ...

#CarrefourNousEnfume
Le message filmé de Kretã Ka...

Changement climatique
Notre COP27

Un film, 3 versions, 6 langu...
Le DVD de Terra Libre (enfin...

Démarcation des terres indig...
Victoire pour les Nambikwara...

Reconnaissance du crime d'éc...
La Belgique, bon élève europ...

Double meurtre en Amazonie
Justice pour Dom et Bruno

2012 - 2022
Planète Amazone, 10 ans d'ac...

Les 4 épisodes en replay
"Protégeons l'Amazonie"

Signez la pétition
Amazonie : stop au double-je...

TERRA LIBRE
Regardez toutes les vidéos d...

L'ALLIANCE DES GARDIENS DE M...
Un mouvement mondial pour la...

Connaître Planète Amazone
Lire notre historique

Soutenez Planète Amazone
Faites un don mensuel ou pon...

Actus

Agenda

[Agenda]
20 février 2024
Bruxelles : projection en avant-première de “Amazonia, Cœur de la Terre Mère” en résista...
Lire la suite

[Evénements publics]
30 novembre 2023 - 07 décembre 2023
Une délégation de Planète Amazone à la Cop 28 à Dubaï
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
16 novembre 2023
Projection-débat du film Terra Libre et rencontre avec Appolinaire Oussou Lio, chef du peuple T...
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
15 juin 2023
Projection/débat du film Terra Libre au cinéma Sirius
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
05 mai 2023
Projection/débat du film Terra Libre au cinéma Apollo
Lire la suite

[Manifestations]
24 avril 2023 - 28 avril 2023
CAMPEMENT TERRE LIBRE : LE GRAND RASSEMBLEMENT ANNUEL DES PEUPLES INDIGÈNES BRÉSILIENS
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

14 April 2023
L’appel de Pierre Richard en soutien à un grand rassemblement de peuples indigènes au Brésil

9 December 2022
Interview du cacique Kretã, du peuple Kaingang

3 June 2022
Message du cacique Raoni #STOPECOCIDE

9 November 2021
COP26 : Le Cacique Ninawa et Mindahi Bastida dénoncent les fausses solutions de nos dirigeants

9 November 2021
COP26 : Mindahi Bastida appelle à l’action, maintenant !

9 November 2021
Ouverture de la COP26 : l'hommage de Tom Goldtooth à un chef défunt.

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre