06 septembre 2021

Conférence “Comment combattre le colonialisme vert ?” : Session 3 “Reconnaître le caractère sacré de la nature et des sites bioculturels”


Dans le cadre de leur participation au Congrès mondial de la nature, les Gardiens de l’Alliance de Mère Nature et leurs alliés débattront le 6 septembre 2021 sur le thème du colonialisme vert. Investie auprès de l’Alliance depuis sa création, Planète Amazone et ses partenaires organisent cette journée afin d’éveiller les consciences au sujet des conséquences de notre vision occidentale de la nature.


QUAND ? 6 septembre 2021 de 14h00 à 15h30

OÙ ? Centrale Marseille, 38 rue Frédéric Joliot Curie, 13013 Marseille

Conférence co-organisée par l’Alliance des Gardiens de Mère Nature, Planète Amazone et The Greens/EFA en partenariat avec Youth for Climate – Belgique et Centrale Marseille

 

Session 3 :

Cette conférence, autour de la reconnaissance du caractère sacré de la nature et des sites bioculturels, aura pour but de démontrer la pertinence d’accorder un statut juridique et des droits à la Nature. Il sera aussi question d’aborder l’importance de la reconnaissance du crime d’écocide ; crime qui a obtenu une proposition de définition à l’échelle internationale en juin dernier. 

Mindahi Bastida, directeur de The Fountain, membre fondateur de l’Alliance des Gardiens de Mère Nature et chef du peuple Otomi (Mexique), sera modérateur de cet échange. À ces côtés interviendront : 

  • Appolinaire Oussou Lio, (en Livestream) président de l’ONG Grabe-Bénin, membre du Comité exécutif de l’Alliance des Gardiens de Mère Nature, et Chef du peuple Tolinou (Bénin) 
  • Émilie Gaillard, coordinatrice générale de la Chaire Normandie pour la paix, maître de conférences en droit à Sciences-Po Rennes (France) 
  • Mirian Cisneros, présidente du Peuple Kichwa de Sarayaku (Équateur)
  • La Princesse Esmeralda de Belgique, présidente du Fonds Leopold III pour l’exploration et la conservation de la nature (Belgique)
  • Sébastien Mabile, avocat au Barreau de Paris – Seattle Avocats Vice président du Comité français de l’UICN (France)

Pour les peuples indigènes et les membres de l’AGMN, la nature présente un caractère sacré. Il est essentiel que nous vivions en symbiose avec elle afin de protéger la Terre Mère, les générations actuelles et futures. Un moyen d’atteindre ce caractère sacré, pilier central de notre société, peut être utilisé: le droit

Au nom de cette volonté d’amélioration, de nouvelles théories ont vu le jour et notamment celle d’accorder une personnalité juridique à la nature et des droits. D’une part, cela permet de reconnaître le caractère sacré de la nature, mais aussi de réaliser des actions en justice pour la protéger directement. Lui accorder des droits, c’est lui octroyer aussi de punir plus sévèrement les atteintes qui lui sont portées. En effet, les droits de la nature portent sur son droit à exister, se développer et évoluer. 

Reconnaître le crime d’écocide pour protéger notre maison, la Terre, est l’un des objectifs que s’est fixée l’AGMN. En octobre 2017, une nouvelle réunion, la Grande Assemblée, s’est tenue à Brasilia. Elle a rassemblé 200 délégués issus d’une centaine de peuples venus de 25 pays et donné naissance à la Déclaration de l’Alliance des Gardiens et Enfants de la Terre Mère. Les 18 articles de la Déclaration adoptés par l’Alliance des Gardiens de Mère Nature visent à tracer une feuille de route pour l’humanité dans les années, décennies et siècles à venir. La 17e proposition exige une reconnaissance du crime international d’écocide, et recommande d’en attribuer la compétence à la Cour pénale Internationale. On y découvre des propositions essentielles à la survie des Gardiens et à notre survie à tous. Au cœur du combat l’urgence d’agir ensemble, et de prendre conscience de manière individuelle mais surtout collective que nous ne pouvons plus fermer les yeux.

Vous pourrez en savoir plus lors de cette conférence qui sera suivie d’un temps d’échange avec le public.

PROGRAMME COMPLET DE LA CONFÉRENCE : 

Au programme de cette journée, 4 tables rondes vous seront proposées avec des invités de marques:

► 9h00 – 9h40 : Cérémonie d’ouverture

► 9h40 – 10h30 : Session 1 “Marchandisation de la nature: une fausse solution pour la conservation de la biodiversité
Cet événement sera suivi d’un échange questions/réponses avec le public.

► 11h10 – 12h10 : Session 2 “Du libre-échange au juste-échange : protéger la Terre-Mère
Cet événement sera suivi d’un échange questions/réponses avec le public.

► 14h00- 15h00 : Session 3 “Reconnaître le caractère sacré de la nature et des sites bioculturels
Cet événement sera suivi d’un échange questions/réponses avec le public.

► 15h40 – 16h40 : Session 4 “Biodiversité, climat : l’imposture des énergies “vertes” 

► 16h40 – 17h : Cérémonie de clôture



Mis a jour le 2024-01-30 22:12:50

Haut de page

A la une

Bilan de l'année 2023 au Bré...
Victoires et défaites des pe...

Rencontre avec Appolinaire O...
Gardien des forêts sacrées a...

Nouveau roman d'Arkan Simaan
En soutien aux indigènes d'A...

Avant-première spéciale à Br...
Découvrez 'Amazonia, Cœur de...

Démarcation de la terre de R...
La bataille juridique contin...

Au Congrès brésilien
Les droits des indigènes sab...

Sécheresse catastrophique au...
Le nord du pays ravagé

Forum mondial Normandie pour...
Retrouvez l'intervention de ...

Territoire du Kapot-Nhinore
Les agriculteurs contre la d...

Hommage à Rosita Watkins
L'amie des peuples indigènes...

Arrestation du cacique Valdi...
Les Guarani-Kaiowás sont att...

Crise humanitaire au Brésil
Les Yanomamis continuent de ...

Grande Assemblée du cacique ...
Planète Amazone en terre kay...

London Climate Action Week
Notre nouveau film en avant-...

Déforestation au Cerrado
Les ravages de la multinatio...

Planète Amazone au Brésil
Notre mission Terre Libre 20...

L'ancien président condamné...
Bolsonaro : toujours dangere...

Collecte de fonds pour ATL 2...
Rassemblement fin avril à Br...

La démarcation : une nécessi...
Pour les peuples et la natur...

Nouveau rapport du GIEC
l’humanité au bord du précip...

Planète Amazone à la COP15
Quelles actions face à la 6 ...

#CarrefourNousEnfume
Le message filmé de Kretã Ka...

Changement climatique
Notre COP27

Un film, 3 versions, 6 langu...
Le DVD de Terra Libre (enfin...

Démarcation des terres indig...
Victoire pour les Nambikwara...

Reconnaissance du crime d'éc...
La Belgique, bon élève europ...

Double meurtre en Amazonie
Justice pour Dom et Bruno

2012 - 2022
Planète Amazone, 10 ans d'ac...

Les 4 épisodes en replay
"Protégeons l'Amazonie"

Signez la pétition
Amazonie : stop au double-je...

TERRA LIBRE
Regardez toutes les vidéos d...

L'ALLIANCE DES GARDIENS DE M...
Un mouvement mondial pour la...

Connaître Planète Amazone
Lire notre historique

Soutenez Planète Amazone
Faites un don mensuel ou pon...

Actus

Vidéos récentes

14 April 2023
L’appel de Pierre Richard en soutien à un grand rassemblement de peuples indigènes au Brésil

9 December 2022
Interview du cacique Kretã, du peuple Kaingang

3 June 2022
Message du cacique Raoni #STOPECOCIDE

9 November 2021
COP26 : Le Cacique Ninawa et Mindahi Bastida dénoncent les fausses solutions de nos dirigeants

9 November 2021
COP26 : Mindahi Bastida appelle à l’action, maintenant !

9 November 2021
Ouverture de la COP26 : l'hommage de Tom Goldtooth à un chef défunt.

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre