Une avancée symbolique pour les peuples indigènes : le Vatican répudie la “Doctrine de la découverte”


Jeudi 30 mars, le Vatican a officiellement répudié les concepts de la “Doctrine chrétienne de la découverte”, qui ont servi à justifier la colonisation de territoires entiers aux Amériques et en Afrique.


La délégation autochtone au Vatican fin mars 2022 souhaitait entendre le pape se prononcer sur cette doctrine. REUTERS / VATICAN MEDIA

Issue de bulles pontificales (décrets établis par le pape) promulguées au 15e siècle, cette doctrine conférait aux monarques européens le droit de revendiquer la souveraineté sur les terres non-chrétiennes nouvellement conquises, même si elles étaient habitées par des peuples autochtones.

 

La Doctrine de la découverte

La Doctrine de la découverte est un assemblage de principes à portée religieuse et juridique utilisés par les puissances européennes pour justifier, à partir du 15e siècle, l’occupation, le pillage et l’expansion coloniale sur des terres autochtones.

Selon l’Instance permanente des Nations unies sur les questions autochtones, la doctrine de la découverte serait née avec la bulle Romanus pontifex de 1455, qui consacrait le principe selon lequel tout monarque chrétien qui découvre des terres non chrétiennes a le droit de les proclamer siennes. Ainsi, le pontife y déclarait :

Par les présentes Nous vous accordons [aux rois d’Espagne et du Portugal], de par Notre autorité apostolique, permission complète et libre d’envahir, de rechercher, de capturer et de soumettre les païens et tous les autres incroyants et ennemis du Christ […] et de réduire leurs personnes en servitude perpétuelle. 

Selon cette conception raciste et impérialiste, les peuples autochtones étaient considérés comme des « sauvages » ou des « barbares », qui ne possédaient ni véritable culture ni système juridique organisé, ce qui justifiait, aux yeux des européens, la prise de possession et le pillage de leurs terres. 

 

En quoi consiste la répudiation de la doctrine par l’Église catholique ?

Publié en cinq langues, ce document affirme que la « doctrine de la découverte », « ne fait pas partie de l’enseignement de l’Église catholique » et que les bulles papales rédigées « à une période historique spécifique » et liées « à des questions politiques » n’ont jamais été considérées « comme des expressions de la foi catholique”.

L’Église catholique « rejette donc les concepts qui ne reconnaissent pas les droits humains inhérents aux peuples autochtones, y compris ce qui est connu sous le nom juridique et politique de “doctrine de la découverte” ».

Le document reconnaît aussi que « de nombreux chrétiens ont commis des actes malveillants à l’encontre des peuples autochtones, pour lesquels les papes récents ont demandé pardon à de nombreuses reprises ».

 

Quelle avancée pour les peuples indigènes? 

La déclaration du Vatican est une réponse aux revendications de nombreuses organisations autochtones et de défense des droits humains qui, depuis des décennies, luttent pour l’abrogation de cette doctrine et la reconnaissance des droits des peuples autochtones à l’autodétermination et à la protection de leurs terres et de leur culture.

Dans ce contexte, le désaveu par le Vatican de la Doctrine de la découverte est une avancée. Il crée un nouvel espace de dialogue qui pourrait déboucher sur des mesures concrètes pour améliorer les situations complexes que connaissent les peuples autochtones dans de nombreux pays. 

Mais cette répudiation n’est pas une fin en soi, surtout pas dans un monde où l’existence des peuples indigènes est toujours menacée par des institutions et des politiques, qui continuent d’adopter des attitudes coloniales visant à les assimiler ou, plus tragiquement, à les éradiquer. Et il est difficile d’en estimer les possibles impacts juridiques ou constitutionnels, les droits des peuples autochtones étant régis par des lois nationales, des traités internationaux et des décisions de justice.

Ainsi, Konrad Sioui, grand chef de la nation huronne-wendat, déclarait :

« La répudiation est une bonne chose. Maintenant, la balle est dans le camp des gouvernements, aux États-Unis et au Canada – mais particulièrement aux États-Unis, où la doctrine est ancrée dans la loi. »

Avec la répudiation de la Doctrine de la découverte, il est enfin permis d’espérer qu’un véritable élan aboutisse à la reconnaissance et à la réparation des terribles injustices subies par les peuples autochtones durant cinq siècles de résistance et de résilience…

 

Sources

Zenit : La doctrine de la découverte ne fait pas partie de l’enseignement de l’Église

CBC News : Indigenous leaders hope Vatican’s repudiation of oppressive colonial concepts leads to real change


Article rédigé par Laetitia Forestier pour Planète Amazone



Mis a jour le 2024-03-23 14:49:41

Haut de page

A la une

Au Brésil, Ailton Krenak dev...
le premier membre indigène d...

La Suisse reconnue coupable
de violations des droits hum...

QUAND NOTRE PROCHAIN FILM re...
la lutte contre le traité UE...

Entre soja et savane brésili...
que choisira l’Europe ?

à la COP 28 et à l'ONU, Plan...
pour faire résonner la voix ...

Au Brésil, CONTRE UN PROJET ...
action commune des INDIGèNES...

Bilan de l'année 2023 au Bré...
Victoires et défaites des pe...

Rencontre avec Appolinaire O...
Gardien des forêts sacrées a...

Nouveau roman d'Arkan Simaan
En soutien aux indigènes d'A...

Avant-première spéciale à Br...
Découvrez 'Amazonia, Cœur de...

Démarcation de la terre de R...
La bataille juridique contin...

Au Congrès brésilien
Les droits des indigènes sab...

Sécheresse catastrophique au...
Le nord du pays ravagé

Forum mondial Normandie pour...
Retrouvez l'intervention de ...

Territoire du Kapot-Nhinore
Les agriculteurs contre la d...

Hommage à Rosita Watkins
L'amie des peuples indigènes...

Arrestation du cacique Valdi...
Les Guarani-Kaiowás sont att...

Crise humanitaire au Brésil
Les Yanomamis continuent de ...

Grande Assemblée du cacique ...
Planète Amazone en terre kay...

London Climate Action Week
Notre nouveau film en avant-...

Déforestation au Cerrado
Les ravages de la multinatio...

Planète Amazone au Brésil
Notre mission Terre Libre 20...

L'ancien président condamné...
Bolsonaro : toujours dangere...

Collecte de fonds pour ATL 2...
Rassemblement fin avril à Br...

La démarcation : une nécessi...
Pour les peuples et la natur...

Nouveau rapport du GIEC
l’humanité au bord du précip...

Planète Amazone à la COP15
Quelles actions face à la 6 ...

#CarrefourNousEnfume
Le message filmé de Kretã Ka...

Changement climatique
Notre COP27

Un film, 3 versions, 6 langu...
Le DVD de Terra Libre (enfin...

Démarcation des terres indig...
Victoire pour les Nambikwara...

Reconnaissance du crime d'éc...
La Belgique, bon élève europ...

Double meurtre en Amazonie
Justice pour Dom et Bruno

2012 - 2022
Planète Amazone, 10 ans d'ac...

Les 4 épisodes en replay
"Protégeons l'Amazonie"

Signez la pétition
Amazonie : stop au double-je...

TERRA LIBRE
Regardez toutes les vidéos d...

Connaître Planète Amazone
Lire notre historique

Soutenez Planète Amazone
Faites un don mensuel ou pon...

Actus

Agenda

[Agenda]
20 février 2024
Bruxelles : projection en avant-première de “Amazonia, Cœur de la Terre Mère” en résista...
Lire la suite

[Evénements publics]
30 novembre 2023 - 07 décembre 2023
Une délégation de Planète Amazone à la Cop 28 à Dubaï
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
16 novembre 2023
Projection-débat du film Terra Libre et rencontre avec Appolinaire Oussou Lio, chef du peuple T...
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
15 juin 2023
Projection/débat du film Terra Libre au cinéma Sirius
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
05 mai 2023
Projection/débat du film Terra Libre au cinéma Apollo
Lire la suite

[Manifestations]
24 avril 2023 - 28 avril 2023
CAMPEMENT TERRE LIBRE : LE GRAND RASSEMBLEMENT ANNUEL DES PEUPLES INDIGÈNES BRÉSILIENS
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

14 April 2023
L’appel de Pierre Richard en soutien à un grand rassemblement de peuples indigènes au Brésil

9 December 2022
Interview du cacique Kretã, du peuple Kaingang

3 June 2022
Message du cacique Raoni #STOPECOCIDE

9 November 2021
COP26 : Le Cacique Ninawa et Mindahi Bastida dénoncent les fausses solutions de nos dirigeants

9 November 2021
COP26 : Mindahi Bastida appelle à l’action, maintenant !

9 November 2021
Ouverture de la COP26 : l'hommage de Tom Goldtooth à un chef défunt.

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre