Brésil : des peuples autochtones manifestent pour la démarcation des terres


Le 9 août 2022, Journée internationale des peuples autochtones, l’Articulation des peuples indigènes du Brésil (APIB) a mené des protestations et des manifestations visant notamment à exiger la démarcation des territoires indigènes et à dénoncer la violation des droits dont ces communautés autochtones souffrent.


Crédits photo : Apib Comunicação | Flickr | CC BY-NC 2.0

Parmi les actions organisées par cette journée figure la plainte qui sera déposée auprès du Ministère public fédéral (MPF), qui dénonce le président de la Fondation nationale de l’Indien (Funai), Marcelo Xavier, pour avoir commis une atteinte à la probité. Pour mieux comprendre son crime, voici un extrait de l’ACP (Ação Civil Pública, équivalent du recours collectif) déposé l’année passée devant la Cour fédérale de Brasilia : “La présidence de Marcelo Xavier a la claire intention de rendre le fonctionnement de la FUNAI non viable, agissant avec un manque de respect pour les droits des peuples indigènes, en particulier en ce qui concerne les droits sur les terres originelles traditionnellement occupées, violant ce qui est prévu à l’article 231, §2, de la Constitution fédérale.”

Dans les slogans présents, on retrouve les thèmes principaux de : la démarcation des terres indigènes ; la libéralisation de l’exploitation minière et la location de leurs territoires ; la tentative d’assouplir les permis environnementaux ; le financement des armes dans les campagnes. 

La pétition présentée par l’APIB et d’autres organisations régionales pointe également du doigt les violations contre les peuples autochtones menées par le président Jair Bolsonaro depuis son élection en 2018. Par exemple, son gouvernement a retiré à la Funai la gestion de la démarcation des terres indigènes pour la transmettre au ministère de l’Agriculture, et au cours de la période allant de 2019 à août 2022, aucune terre indigène n’a été démarquée.

L’APIB dénonce “la situation d’extrême vulnérabilité des peuples autochtones isolés qui sont de plus en plus menacés par l’avancée de la déforestation et les invasions des bûcherons et des mineurs”. En ce sens, l’APIB rappelle que la priorité du gouvernement de Jair Bolsonaro est de détruire les territoires indigènes, ce qui rend indispensable l’arrêt du  projet de loi 191/20, qui autorise l’exploitation minière et la prospection au sein des terres indigènes, et du projet de loi 3729/04, qui facilite l’octroi de licences environnementales.

 

Source :

https://www.telesurtv.net/news/brasil-pueblos-indigenas-movilizaciones-20220809-0018.html

 

Article rédigé par Chloé Le Bail



Mis a jour le 2023-01-14 14:12:08

Haut de page

A la une

Actus

Agenda

[Festivals / conférences / colloques]
01 mars 2023 - 02 mars 2023
ONE FOREST SUMMIT : POUR ALLER PLUS LOINS QUE LES COP
Lire la suite

[Evénements publics]
18 mars 2023 - 26 mars 2023
JOURNÉE INTERNATIONALE DES FORÊTS 2023 : FORÊTS EN SCÈNE !
Lire la suite

[Parutions]
20 mars 2023
Publication du 6e rapport d’évaluation du GIEC
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

9 December 2022
Interview du cacique Kretã, du peuple Kaingang

3 June 2022
Message du cacique Raoni #STOPECOCIDE

9 November 2021
COP26 : Le Cacique Ninawa et Mindahi Bastida dénoncent les fausses solutions de nos dirigeants

9 November 2021
COP26 : Mindahi Bastida appelle à l’action, maintenant !

9 November 2021
Ouverture de la COP26 : l'hommage de Tom Goldtooth à un chef défunt.

22 August 2021
[RT France] l'accaparement du mot «planète» par le groupe Canal+

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre