L’évêque Pedro Casaldáliga, icône de la lutte pour les droits de l’Homme au Brésil, a été hospitalisé dans un état extrêmement grave


Le religieux catalan âgé de 92 ans a été admis à l’hôpital de São Félix do Araguaia (Mato Grosso) pour des problèmes respiratoires. Il a affronté la dictature militaire au nom des indigènes et des paysans sans terre.


Pedro Casaldáliga, évêque émérite du diocèse de São Félix do Araguaia (MT). © JOAN GUERRERO

par FELIPE BETIM

São Paulo 4 AOUT 2020 – 14 : 36 HAEC

« Cher(e)s ami(e)s de Pedro Casaldáliga, nous vous informons que l’évêque a été admis à l’hôpital de São Félix do Araguaia en raison de problèmes respiratoires. Casaldáliga est très affaibli par la maladie de Parkinson dont il souffre depuis des années et par son âge avancé. Son test du Covid-19 s’est avéré négatif, mais son état de santé est très grave ». Grâce à ce message publié sur son site, les organisations ANSA et Araguaia, conjointement avec l’évêque Casaldáliga, ont informé la population de l’état du religieux catalan de 92 ans, qui depuis 1968 travaille au Brésil en faveur des droits des indigènes et des paysans sans terre, une situation qui l’a conduit à de nombreux conflits avec les grands propriétaires et les multinationales. « Pedro fait toujours l’objet d’une surveillance et de bons soins », ajoute l’article.

Les apparitions publiques de l’évêque émérite de São Félix do Araguaia devenaient de plus en plus rares en raison de l’aggravation de la maladie de Parkinson et de ses difficultés croissantes d’élocution et de coordination motrice. Fils de paysans de la commune catalane de Balsareny (son nom en catalan est Pere Casaldàliga), clarétain et ordonné prêtre en Espagne, il est arrivé au Brésil en tant que missionnaire en 1968 pour fuir le franquisme. En 1971, il a été nommé premier évêque du diocèse et sa petite et modeste maison rurale est devenue son QG.

La même année, il intitula sa première lettre pastorale : « Uma igreja da Amazônia em conflito com o latifúndio e a marginalização social » (« Une église d’Amazonie opposée aux grands propriétaires et à la marginalisation sociale »). Le ton marquera ses actions des années suivantes dans la région. Il devint la référence internationale dans la lutte pour les droits de l’Homme en Amazonie et il est à présent connu sous le nom de l’évêque du peuple. Ses ennemis ont tout de suite préféré l’appeler l’évêque rouge, à cause de son lien avec la gauche politique.

Casaldáliga a toujours défendu une église dotée d’un fort engagement social, et est devenu l’une des icônes de la Théologie de la Libération. Avec son style spartiate, il se heurta à la dictature militaire mais également au secteur plus conservateur de l’Église catholique. Parce qu’il est devenu l’un des principaux religieux de l’opposition au régime militaire, il fut persécuté et menacé de mort en diverses occasions. Il n’est jamais retourné dans sa terre natale par peur de sortir du Brésil et que les militaires l’empêchent de revenir. Il fut également l’un des fondateurs du Conseil indigéniste missionnaire (CIMI) et de la Commission pastorale de la terre (CPT) de l’Église catholique.

La construction de jardins, l’élaboration de jus et l’amélioration des systèmes de santé des personnes les plus vulnérables font partie des quelques lignes d’action des associations. Ces dernières répandent par ailleurs les causes et le message de Casaldáliga, réunis dans des dizaines de publications et œuvres audiovisuelles. « Pedro Casaldáliga a fêté ses 92 ans en février dernier. Après avoir vécu plus de 50 ans en Amazonie brésilienne, il n’est jamais retourné dans sa Catalogne natale et il vit encore à São Félix do Araguaia. Cependant, aujourd’hui, ‘son’ peuple veille sur lui », rapporte son site.


© El País, 4 août 2020, traduit du portugais par Sophie Pires – Article original



Mis a jour le 2021-04-19 10:16:12

Haut de page

A la une

Signez la pétition
Amazonie : stop au double-je...

Protégeons l'Amazonie
Découvrez notre mini-série

LIVE LE 18/02 à 20h
Mobilisation mondiale pour l...

Territoires indigènes en dan...
UN LIVE MONDIAL AU SECOURS D...

Privatisation du mot "planèt...
Les associations se mobilise...

Belo Monte
La justice brésilienne recon...

Jaguars
Plus que jamais menacés

Barrage de Belo Monte
Le combat continue

Terres indigènes au Brésil
Victoire pour les Tupi-Guara...

Incendies au Brésil
2020, année catastrophe

Orpaillage illégal
L'armée péruvienne à l'offen...

Déforestation
Des voies pour agir

Polémique au Brésil
Pour Bolsonaro les ONG sont ...

Drame au Brésil
Tué en protégeant un peuple ...

Nouvelle menace pour les ind...
Ces projets ferroviaires qui...

Retour sur deux catastrophes
Barrages miniers : le désast...

Covid-19 : Raoni hors de dan...
Les informations rassurantes

La Chine, meilleure alliée d...
Le géant asiatique prédateur...

L'Europe complice de Bolsona...
Une tribune pour que cela ce...

Covid-19 : protégeons les ga...
Opération 2 : l'Alliance des...

Risque de génocide au Brésil...
Les indigènes abandonnés au ...

CANAL PLUS attaque Planète A...
La "Planète" appartient-elle...

Interview de Valérie Cabanes...
Planète Amazone demande un d...

Attention aux fake news à pr...
Notre rapport à la différenc...

Coronavirus : inquiétude che...
Le cacique Raoni appelle à l...

Les biocarburants contribuen...
Le rapport accablant des ONG...

Le S.O.S.  du peuple Yanomam...
Bolsonaro soutien une nouvel...

BNP Paribas cible de chefs i...
pour son rôle dans la destru...

Les fausses promesses de l’h...
Déclaration conjointe d’orga...

TERRA LIBRE
Regardez toutes les vidéos d...

L'ALLIANCE DES GARDIENS DE M...
Un mouvement mondial pour la...

Connaître Planète Amazone
Lire notre historique

Soutenez Planète Amazone
Faites un don mensuel ou pon...

Actus

Agenda

[Evénements publics]
18 février 2021
LIVE MONDIAL "PROTÉGEONS L’AMAZONIE”: RAONI, GOODALL, WATSON, HULOT ET BIEN D’AUTRES
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
02 novembre 2020 - 06 novembre 2020
TERRA LIBRE : avant-premières Grand Est
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
11 octobre 2020 - 15 octobre 2020
TERRA LIBRE : avant-premières ALPES
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
08 février 2020
Avant-première de 'Terra Libre' en Bretagne !
Lire la suite

[Festivals / conférences / colloques]
27 octobre 2019
DROITS DE LA TERRE : LE TEMPS DE L'ACTION - Un après-midi avec l'Alliance des G...
Lire la suite

[Festivals / conférences / colloques]
23 octobre 2019 - 24 octobre 2019
URGENCE PLANÉTAIRE CLIMAT / BIODIVERSITÉ : rebâtir avec les peuples autochtones pour sortir de l’impas...
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

5 April 2021
PETIÇÃO: JUVENTUDE CONVOCA A EUROPA PARA MOBILIZAR PELA AMAZÔNIA

4 April 2021
PETICIÓN: LA JUVENTUD LLAMA A EUROPA A MOVILIZARSE POR LA AMAZONÍA

4 April 2021
PETITION: YOUTH CALLS ON EUROPE TO MOBILIZE FOR THE AMAZONIA

4 April 2021
PÉTITION: LA JEUNESSE APPELLE L'EUROPE À SE MOBILISER POUR L’AMAZONIE

17 February 2021
Protégeons l'Amazonie : Valdelice VERON, le cri du peuple Guarani-Kaïowa

15 February 2021
NICOLAS HULOT : Depuis la COP21, quels progrès pour les revendications des peuples indigènes ?

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre