Tribune : l’Initiative des Obligations Climat doit renoncer à sa tentative inconsidérée de faire passer l’énergie hydraulique pour écologique


A l’occasion de la COP 25, les organisations International Rivers et Rivers without Boundaries, regroupées en coalition internationale, ont publié cette lettre ouverte aux négociateurs, afin de rappeler que l’hydroélectricité ne constitue pas une solution aux problèmes du réchauffement climatique et de l’effondrement de la biodiversité.


Manifestation à la Défense le 14 mai 2019, à l’occasion du congrès mondial de l’énergie hydroélectrique, organisé par l’IHA.
© Mathieu Bonnet / Planète Amazone

Au nom de 282 organisations de la société civile du monde entier, nous appelons l’Initiative des Obligations Climat (Climate Bonds Initiative, ou CBI) à abandonner la certification des projets hydroélectriques destructeurs comme respectueux du climat. Les critères pour l’hydroélectricité élaborés par la CBI et son groupe de travail technique sont loin de respecter les normes et pratiques acceptables, et leur adoption constituerait une menace importante pour les rivières, ainsi que les communautés et les espèces d’eau douce qui en dépendent.

S’ils étaient adoptés, les critères de l’hydroélectricité de la CBI ouvriraient la voie à une source de financement pouvant s’avérer lucrative pour les exploitants de barrages et les investisseurs institutionnels, qui bénéficieraient de la bonne image de l’accord de Paris sans pour autant contribuer de manière significative à endiguer la crise climatique. En plus de permettre à certains projets dont l’utilité est incertaine de trouver une nouvelle source de financement, le plus grand risque est que les critères proposés orientent les rares fonds climatiques vers des projets qui ne nous aident pas à relever le défi d’empêcher un scénario à +2° C et qui accentueraient les atteintes à la biodiversité des eaux douces et le fonctionnement de notre cycle de l’eau.

Dans sa volonté de capitaliser sur le marché en expansion des projets énergétiques certifiés pour leur respect du climat, l’Initiative des Obligations Climat s’est alignée sur l’International Hydropower Association (IHA), un organisme issu de l’industrie, créé pour promouvoir les intérêts des entreprises hydroélectriques et renforcer leur image. Ces dernières années, l’IHA a déployé une série d’outils et de préceptes et a préconisé leur utilisation en lieu et place des normes et mécanismes internationaux établis pour évaluer les inconvénients et avantages de l’hydroélectricité.

Les impacts environnementaux et sociaux négatifs des barrages hydroélectriques destructeurs sont désormais bien compris, allant du déplacement et de l’appauvrissement de millions de personnes, en particulier des peuples autochtones, à la disparition des espèces d’eau douce et à la fragmentation des rivières. Pourtant, la CBI propose d’adopter l’outil d’évaluation environnementale, sociale et de gouvernance de l’IHA comme principale source d’évaluation et de vérification. Cela ne représenterait guère plus qu’un exercice consistant à cocher des cases sous la supervision d’évaluateurs accrédités par l’IHA elle-même – un conflit d’intérêts flagrant sans régulation particulière – se moquant des normes et conventions internationales conçues pour protéger les rivières et les droits des communautés. Cela serait également contraire aux approches positives adoptées dans le cadre de la norme CBI existante pour les infrastructures hydrauliques.

Outre les dommages importants causés à l’hydrosphère – une partie importante du système climatique mondial – les réservoirs hydroélectriques émettent des quantités importantes de gaz à effet de serre, en particulier sous les tropiques. Les réservoirs des barrages émettent du méthane, un gaz à effet de serre particulièrement impactant, et contribuent de manière significative à la crise climatique. Pourtant, les critères proposés par la CBI fixent des seuils si bas que même les barrages à fort taux d’émission pourraient se voir certifier par la CBI. Ce problème est aggravé par la proposition de la CBI d’utiliser l’outil de calcul au mode opératoire opaque des émissions de l’IHA, qui sous-estime systématiquement les émissions de gaz à effet de serre des barrages. Les émissions de méthane des barrages sont les plus élevées au cours des premières années d’exploitation, en encourageant l’hydroélectricité, on contribuerait à une hausse des émissions de GES (gaz à effets de serre) au moment précis où le monde tente de les réduire, pour endiguer les pires impacts du changement climatique.

La finance climatique a le potentiel pour jouer un rôle essentiel afin de garantir des avancées positives pour les rivières. Cela pourrait comprendre : la protection des ressources d’eau douce menacées ; la restauration de cours d’eau pour faciliter la reconnexion d’écosystèmes fragmentés ; la garantie d’une continuité culturelle et environnementale résolue en consultation avec les populations affectées ; et la promotion d’efforts de restauration des rivières tels que le démantèlement des barrages obsolètes. Ceci est de la plus haute importance, car nos ressources en eau douce sont vitales à maintenir en ces temps de changement climatique. La CBI a déjà publié une norme distincte pour les infrastructures hydrauliques, celle-ci ayant franchi une étape importante pour aider à promouvoir des solutions basées sur la nature (Nature-Based Solutions – NBS) afin de lutter contre le changement climatique.

Prendre en considération les normes de l’hydroélectricité de la CBI, en revanche, représenterait un retour en arrière, une validation de pratiques énergétiques inchangées menaçant plus que jamais nos rivières. Approuvées, elles exacerberaient les menaces mondiales pesant sur la biodiversité des eaux douces, saperaient les valeurs culturelles et les droits de l’homme des communautés affectées et échoueraient à faire progresser la résolution de la crise climatique. Cela porterait en même temps atteinte à la réputation de l’Initiative des Obligations Climat et contribuerait à discréditer les mécanismes de financement des obligations vertes en général. Par conséquent, nous appelons la CBI, son conseil d’administration et ses organes consultatifs à abandonner leur quête d’une norme hydroélectrique répondant aux seules attentes de l’industrie hydroélectrique au lieu de fournir des solutions significatives pour faire face à la crise climatique.

Au cours de sa première semaine de diffusion, elle a été signée par 125 organisations de la société civile de 49 pays différents, d’Afrique, d’Asie pacifique, d’Amérique du Nord et du Sud, du Moyen-Orient, d’Europe et d’Asie centrale.

Liste des signataires :
1. Abibiman Foundation, Ghana
2. Action for Improvement of Food Child and Mother (AFICM), République Démocratique du Congo
3. Actions pour les Droits, l’Environnement et la Vie (ADEV), République Démocratique du Congo
4. Alliance for Conflict Transformation (ACT), Cambodge
5. Alternatives Durables pour le Développement, Cameroun
6. Älvräddarnas Samorganisation, Suède
7. Amazon Watch, Etats-Unis
8. Amigos de la Tierra España (FoE Espagne)
9. Amigos del Viento Meteorología Ambiente Desarrollo, Uruguay
10. Amis de l’Afrique Francophone (AMAF)-Bénin
11. Apt Succor Organization, Sud-Soudan
12. Arménien Women for Health and Healthy Environment, Arménie
13. Arnika, République Tchèque
14. Asamblea por la Defensa del Río Tajo de Aranjuez, Espagne
15. Asociacion Ambiente y Sociedad, Colombie
16. Association “Baikal Trail-Buryatia”, Russie
17. Association des Jeunes pour le Développement, Mauritanie
18. Association for Promotion Sustainable Development, Inde
19. Association of patriotic upbringing “Master of His Land”, Russie
20. Associazione Salvaguardia Val Mastallone, Italie
21. ATTAC, France
22. Balkani Wildlife Society, Bulgarie
23. Balkanka Association, Bulgarie
24. Bangladesh Poribesh Andolon (BAPA)
25. Bank Information Center, Etats-Unis
26. Bank Information Center Europe, Pays-Bas
27. Barwaaqo Voluntary Organisations, Somaliland
28. Biodiversity Conservation Center, Russie
29. Biofuelwatch, Royaume-Uni
30. Bird Protection and Study Society of Serbie
31. Black Sea Women’s Club, Ukraine
32. Both ENDS, Pays-Bas
33. Bretton Woods Project, Royaume-Uni
34. Brot Für Die Welt, Allemagne
35. Buliisa Initiative for Rural Development Organisation (BIRUDO), Ouganda
36. Buryat Regional Union for Baikal (BRUB), Russie
37. Cambodgen Volunteers for Society (CVS), Cambodge
38. Carbon Market Watch, Belgique
39. Centar za životnu sredinu/ Friends of the Earth Bosnie-Herzégovine
40. Center for Participatory Research and Development (CPRD), Bangladesh
41. Center for Protection and Research of Birds, Montenegro
42. Center for Water Resources Conservation and Development (WARECOD), Vietnam
43. Centre de Formation et d’Action pour le Développement (CFAD), République Démocratique du Congo
44. Centre for Environment, Bosnie-Herzégovine
45. Centre for Financial Accountability, Inde
46. Centre for Initiative Against Human Trafficking (CIAHT-Ghana)
47. Centre for Research and Advocacy, Manipur, Inde
48. Centro de Documentación en Derechos Humanos “Segundo Montes Mozo S. J. ”, Equateur
49. Centro ibérico de restauración fluvial CIREF, Espagne
50. CESTA Amigos de la Tierra, El Salvador
51. China-Latin America Sustainable Investments Initiative
52. Christian International Eswatini
53. Circolo Legambiente Val Trebbia, Italie
54. CIRF – Centre Italien pour la Restauration des Rivières
55. Citizens’ Committee of Tonegawa Basin, Japon
56. Clean Water Center, Russie
57. Climate Watch Thaïlande
58. Coalition for Rivers, République Tchèque
59. Coalition for Sustainable Development (KOR), Montenegro
60. Colonia Z-16 De Pescadores, Brésil
61. Comitato Difesa Torrente Pesarina, Italie
62. Comitato No Tube Piacenza, Italie
63. Comitato per la Salvaguardia e Tutela di Cortlys, Italie
64. Comitato Peraltrestrade Dolomiti, Italie
65. Committee for Water in Tokyo, Japon
66. Commons and Safeguards, Philippines
67. Commons BC, Canada
68. Community and Family Aid Foundation-Ghana
69. Community Empowerment and Social Justice (CEMSOJ) Network, Népal
70. Community Resource Centre Foundation (CRC), Thaïlande
71. Conseil Regional des Organisations Non Gouvernementales de Développement, République Démocratique du Congo
72. Conservación Humana AC, Mexico
73. Conservation Strategy Fund (CSF-Brésil)
74. Coordinadora Ciudadana No Alto Maipo, Chili
75. Coordinamento Nazionale Tutela Fiumi-Free Rivers Italie
76. Crimean Republican Association Ekologiya i Mir, Russie
77. Culture and Environment Preservation Association, Cambodge
78. DOPPS-BirdLife Slovénie
79. Društvo narava Pohorja, Slovénie
80. Društvo za raziskovanje, ohranjnje in trajnostni razvoj Dinaridov Dinaricum, Slovénie
81. Druzhina okhrany prirody Dzerzhinska, Russie
82. Earth Rights International, Thaïlande
83. EcoAlbania, Albanie
84. Ecological Association ”Rzav-God Save Rzav”, Serbie
85. Ecological Center DRONT, Russie
86. Ecological Society of Sokobanja, Serbie
87. Ecosistemas, Chili
88. Eko “Bistro”, Bosnie-Herzégovine
89. Eko Element, Bosnie-Herzégovine
90. Ekologistak Martxan, Pays Basque
91. EMACE Foundation of Sri Lanka
92. Environmental Center for Development Education and Networking (EDEN Center), Albanie
93. Environnement Sans Frontière (ESF), République Démocratique du Congo
94. EPN Consultants Limited, Jamaïque
95. Estrategia – Center of Investigation and Action for Urban Development, Pérou
96. EuroNatur Foundation, Allemagne
97. European Water Movement
98. Eyge Environmentai Education Center, Russie
99. FightC, Canada
100. Fisheries Action Coalition Team, Cambodge
101. Fobomade, Bolivia
102. Forum for Policy Dialogue on Water Conflicts in India, Inde
103. Fórum Mato-grossense de Meio Ambiente e Desenvolvimento (Formad), Brésil
104. Fórum Mudanças Climáticas e Justiça Socioambiental (FMCJS), Brésil
105. Fórum Nacional da Sociedade Civil nos Comitês de Bacias Hidrográficas (FONASCCBH), Brésil
106. Forum nazionale Salviamo il Paesaggio, Italie
107. Freedom from Debt Coalition, Philippines
108. Friends of Lake Turkana, Kenya
109. Friends of the Earth U. S.
110. Friends with Environment in Development, Ouganda
111. Fundación Ambiente y Recursos Naturales (FARN), Argentine
112. Fundacion Cauce: Cultura Ambiental, Causa Ecologista, Argentine
113. Fundacion Chili Sustentable, Chili
114. Fundación Global Nature, Espagne
115. Fundación La Hendija, Unidad de Vinculación Ecologista, Argentine
116. Fundación Montecito, Colombie
117. GAIA Kosovo
118. Gautam Buddha Jagriti Society, Inde
119. GEADIRR, Cameroun
120. GegenStroemung – CounterCurrent, Allemagne
121. Global and Community Action Team at Kamloops United Church, Canada
122. Global Forest Coalition
123. Global Non-State Actors Disaster Risk Reduction Network, Kenya
124. Global Rights, Nigeria
125. Good Choice Nepal, Népal
126. Grand Riverkeeper Labrador, inc, Canada
127. Green Advocates International, Liberia
128. Green Alternative, Georgie
129. Green Innovation and Development Centre, Vietnam
130. Grow with the Flow, Pays-Bas
131. Guild of Environmental Journalist of the St. Petersburg and Leningradskaya Province, Russie
132. Heinrich Böll Stiftung Washington, DC, Etats-Unis
133. Holarctic Bridges, Canada
134. HOPE Worldwide-Pakistan, Nouvelle-Zélande
135. HRM “Bir Duino Kyrgyzstan”
136. ibdnext technoprise, Bangladesh
137. Inclusive Development International, Etats-Unis
138. Initiative for the Development of Africa (IDA-Ghana)
139. Initiative to Keep Hasankeyf Alive, Kurdistan du Nord (turque)
140. Institute for Environmental Policy, Albanie
141. Instituto Caracol, Brésil
142. Instituto Madeira Vivo (IMV), Brésil
143. Interamerican Association for Environmental Defense (AIDA)
144. International Accountability Project (IAP)
145. International Rivers
146. Interregional NGO “Center for Public Health”, Russie
147. JAGO NARI (Fighting For Women Empowerment), Bangladesh
148. Jamaa Resource Initiatives, Kenya
149. Japan River Keeper Alliance, Japon
150. Jeunes Volontaires pour l’Environnement, Togo
151. Jhanjira Samaj Kallyan Sangstha (JSKS), Bangladesh
152. KAIROS BC-Yukon, Canada
153. Keepers of the Athabasca, Canada
154. Kostroma Public Movement “For the sake of life”, Russie
155. Koubaru Project, Japon
156. Krisoker Sor (Farmers’ Voice), Bangladesh
157. KRuHA, Indonésie
158. Legambiente Piacenza Circolo Emilio Politi, Italie
159. LIR Evolution, Bosnie-Herzégovine
160. Local Initiatives Development Agency, Kenya
161. LUTRA, Institute for Conservation of Natural Heritage, Slovénie
162. Manadisaster Organization, Rwanda
163. Manushya Foundation, Thaïlande / Laos
164. Mediterranean Institute for Nature and Anthropos (MedINA), Grèce
165. Mekong Watch, Japon
166. Mesopotamia Ecology Movement, Kurdistan du Nord (turque)
167. Milwaukee Riverkeeper, Etats-Unis
168. MISEREOR – Catholic Bishop’s Organisation for Development Cooperation, Allemagne
169. Mom Loves Taiwan Association, Taïwan
170. Movimento Tutela Arzino, Italie
171. Multi-stakeholders Initiative for Humanitarian Action against Disasters (MIHANDS), Philippines
172. Museu Goeldi, Brésil
173. Nak Akphivath Sahakum (NAS), Cambodge
174. NGO BROC, Vladivostok, Russie
175. NGO Forum on ADB
176. NGO Forum on Cambodge
177. NGO Green Home, Montenegro
178. NGO Leeway Collective as Balkan River Defence, Slovénie
179. North American Megadams Resistance Alliance
180. North Caucasus Environmental Watch, Russie
181. Olympic 2002 – Plovdiv, Bulgarie
182. OMEP (World Organisation for Early Childhood Education) Cameroun
183. ONG ANAD, Mauritanie
184. ONG Mer Bleue, Mauritanie
185. ONG PADJENA, Bénin
186. Onggi River Movement, Mongolie
187. Operação Amazônia Nativa (OPAN), Brésil
188. Oyu Tolgoi Watch, Mongolie
189. Pakistan Fisherfolk Forum, Pakistan
190. Pambansang Kliusan ng mga Samahang Magsasaka (PAKISAMA), Philippines
191. Pashan Baner Tekdi Bachao Kruti Samiti, Inde
192. Peace Bridges Organization, Cambodge
193. Peace Valley Environment Association, Canada
194. Peace Valley Landowner Association, Canada
195. Peachland Watershed Protection Alliance, Canada
196. People and Nature Reconciliation, Vietnam
197. PIAD, République Démocratique du Congo
198. Pindos Perivallontiki, Grèce
199. Planète Amazone, France
200. Plataforma contra la especulación urbanística y ambiental de Candeleda, Espagne
201. Plataforma Contra las Interconexiones Eléctricas RECAEL, Espagne
202. Plataforma de Toledo en Defensa del Tajo, Espagne
203. Plataforma por el Hospital Comercial en el Valle del Tiétar, Espagne
204. Plotina. Net, Russie
205. Poets for the Peace, Canada
206. Pravo na vodu / Right To Water, Serbie
207. PREPARED, Pakistan
208. Projeto Saude e Alegria, Brésil
209. Pune SPNF, Inde
210. PVLA, Canada
211. Radanar Ayar Association, Myanmar
212. Ramsar Network Japan
213. RAVEN (Respecting Aboriginal Values and Environmental Needs), Canada
214. Red por los Ríos Libres, Chili
215. Red Uruguaya de ONGs Ambientalistas, Uruguay
216. Rede Pantanal e a Ecoa, Brésil
217. Respiro Verde Legalberi, Italie
218. River Intellectuals, Pays-Bas
219. Rivers without Boundaries International Coalition
220. Rivers without Boundaries-Mongolia
221. Riverwatch, Autriche
222. Russian Socio-Ecological Union (RSEU)
223. Sakhalin Environment Watch, Russie
224. Salviamo il Paesaggio Valdossola, Italie
225. Salviamola Fuina, Italie
226. SAVE Rivers, Malaisie
227. Save The Tigris Campaign, Irak
228. Say “No” to Site C Dam, Canada
229. Scientists4Mekong, Australia
230. Secure Future Africa, Zimbabwe
231. SFBSP-Burundi
232. Slovene Dragonfly Society (Slovensko odonatološko društvo), Slovénie
233. Slovénien Native Fish Society (Društvo za preucevanje rib Slovenije), Slovénie
234. Snowfinch, L’Aquila, Italie
235. Society for Cave Biology, Slovénie
236. Socio-Ecological Union International
237. South Asia Network on Dams, Rivers & People (SANDRP), Inde
238. Stop Site C, Canada
239. Sukaar Welfare Organization, Pakistan
240. Sustainable Eel Group, Royaume-Uni
241. T. e. r. r. a srl, Italie
242. Taiga Research and Protection Agency, Russie
243. Tajik Social and Ecological Union, Tajikistan
244. Tatarstan Socio-ecological Union, Russie
245. Terre des Jeunes (TDJ), Burundi
246. The Corner House, Royaume-Uni
247. The Jordanian Society of Friends of Heritage, Jordanie
248. The Slovénien Association for Bat Research and Conservation, Slovénie
249. Tinada Youth Organization (TIYO), Kenya
250. TOKA Albanie
251. Tonle Sap Lake Waterkeeper, Cambodge
252. Toxic Action Network Central Asia, Kyrgyzstan
253. TRADENER, Pays Basque
254. Tri-People’s Organization against Disasters (TRIPOD), Philippines
255. Udruženje “Temska”, Serbie
256. Udruženje za zaštitu velike droplje, Serbie
257. Ukana West 2 Community Based Health Initiative (CBHI), Nigeria
258. Urgewald, Allemagne
259. Vasundhara Swachhata Abhiyan, Inde
260. Vietnam River Network
261. VRAT, Inde
262. Water Justice and Gender, Pérou
263. Watershed Watch Salmon Society, Canada
264. Wetland Conservation Centre (Centrum Ochrony Mokradel), Poland
265. Witnessradio. org, Ouganda
266. World Heritage Watch, Allemagne
267. World Vision Lanka, Sri Lanka
268. World Wetland Network, Australia
269. WWT, Royaume-Uni
270. Yamba Dam Project, Japon
271. Yamuna Jiye Abhiyaan, Inde
272. Youth For Environment Education And Development Foundation (YFEED Foundation), Népal
273. Youth Resource Development Program (YRDP), Cambodge
274. Zoldo c’è e difende i suoi torrenti, Italie
275. #SomosMaipo, Chili
276. 4x4x4 Balkan Bridges, Macédoine du Nord
277. Sierra Club BC, Canada
278. Jasy Renyhe, Bolivia
279. CEE Bankwatch Network, République Tchèque
280. Protection and Preservation of Natural Environment in Albanie, Albanie
281. EcoLur Informational NGO, Arménie
282. Wa Ni Ska Tan, Canada



Mis a jour le 2020-07-06 23:08:18

Haut de page