13 mai 2019

BARRAGES HYDROÉLECTRIQUES : SOLUTION OU OBSTACLE à la réalisation de l’accord de Paris sur le climat et des objectifs du développement durable ?


A l’occasion du Congrès Mondial de l’Énergie Hydraulique à Paris-La Défense (14-16 mai), où les acteurs de l’industrie des grands barrages entendent les imposer massivement comme solution incontournable pour protéger le climat, notre conférence parallèle entend susciter un débat public sur les questions clés que posent les dégâts humains et environnementaux de ces ouvrages au regard de la crise climatique et des objectifs du développement durable.


Evènement gratuit avec inscription obligatoire

Quand : lundi 13 mai 2019, de 9h15 à 17h30
(5 tables rondes – programme détaillé envoyé à tous les inscrits)

: mairie du 6e arrondissement de Paris, 78 rue Bonaparte, 75006 Paris
Métros : (4) St Sulpice, (10) (12) Sèvres Babylone

Co-organisateurs : Planète Amazone, GegenStrömung/CounterCurrent, Rivers without Borders, International Rivers

Partenaires : Misereor, Fastenopfer, Fundo Socioambiental CASA

Programme complet : voir plus bas

Evénement Facebook

 

Du 14 au 16 mai prochain, Paris accueillera le Congrès mondial de l’hydroélectricité, organisé par l’IHA (International Hydropower Association), la plateforme la plus importante de l’industrie pour les méga-barrages, se posant avec ironie en tant que sauveur du climat et du développement durable (malgré des preuves croissantes qu’ils ne le sont pas). Inutile de dire que la société civile s’insurge contre cette tentative effrontée de « Big Hydro » de se financer par une augmentation des fonds alloués au climat et au développement.

Considérant le bilan des énormes coûts environnementaux et économiques qui ont caractérisé la mise en place des barrages hydroélectriques, présenter de tels projets comme des solutions ou des obstacles pour atteindre les objectifs de développement durable de l’Accord de Paris sur le Climat et ceux de l’ONU, doit indéniablement être sujet de discussions et de débats sérieux avec le public, impliquant tous les acteurs intéressés, incluant les gouvernements, les scientifiques, les mouvements des populations affectés par les barrages, les ONG de défense de l’environnement et des droits humains, mais aussi les peuples autochtones.

En tant qu’évènement institué par des entreprises dont le billet d’entrée est un à prix prohibitif, le Congrès Mondial de l’Énergie Hydraulique de 2019 ne permettra pas une telle opportunité pour un dialogue ouvert entre toutes les parties concernées, en particulier du côté des mouvements sociaux et des organisations de la société civile.

L’évènement parallèle proposé gratuitement par une coalition de la société civile en France et dans d’autres pays est donc organisé afin de susciter un débat public ouvert sur les questions clés que posent les barrages hydroélectriques, la crise climatique et le développement durable. Une attention particulière sera donnée à la parole des peuples indigènes et des mouvements des communautés affectées par les barrages, habituellement exclues des cercles de décision et des grands évènements tels que le Congrès Mondial de l’Énergie Hydraulique.

Nous garantissons qu’ils seront entendus.

 

Programme

09:00 – 09:15

Accueil / Enregistrement

09:15 – 10:00

Session d’ouverture
– Discours d’accueil par Jean-Pierre Lecoq, Maire du 6e arrondissement, Paris
– Coorganisateurs de l’évènement (Planète Amazone, GegenStrömung/CounterCurrent, Rivers without Boundaries, International Rivers) et Extinction Rebellion
– Version courte (3 minutes) d’un film par le cinéaste Todd Southgate (voir ci-dessous)
– introduction de Pierre Richard, acteur, membre de l’Alliance des Gardiens de Mère nature
– Introduction du Cacique Arnaldo Kabá, du peuple Munduruku au Brésil
– Présentation de la déclaration conjointe d’organisations de la société civile

10:00 – 11:20

Panel 1 : l’énergie hydraulique, le développement durable et les droits humainsModérateur: Gert-Peter Bruch (Planète Amazone)
– Thilo Papacek –
GegenStrömung / CounterCurrent
– Juan Pablo Soler Villamizar –
Movimento Rios Vivos – Colombie / Mouvement d’Amerique Latine des Populations Affectées par les Barrages (MAR)
– Alessandra Korap – leader du peuple
Munduruku, fleuve Tapajós – Brézil
– Assossa – Leader du peuple Pygmée
, Gabon

11:20 – 11:30

Extrait du film documentaire « TERRA LIBRE », par Gert-Peter Bruch

11:20 – 12:50

Panel 2 : Barrages hydroélectriques et patrimoine mondialModératrice: Heike Drillisch (GegenStrömung / CounterCurrent)
– Jeff Opperman – Spécialiste en chef de l’eau douce
, WWF
– Candido Waro Munduruku –
Association DACE du Peuple Munduruku du fleuve Teles Pires
– Eugene Simonov –
Rivers without Boundaries
– Ercan Ayboga – Mouvement Ecologiste de
Mésopotamie / Initiative pour garder Hasankeyf en vie
– Theresa Schiller –
EuroNatur, « Hydroélectricité dans la Péninsule Balkanique et le fleuve Vjsoa en Albanie »

13:00 – 14:00

Pause Déjeuner

14:00 – 14:20

Documentaire sur les barrages, le changement climatique et le développement durable par le cinéaste Todd Southgate

14:20 – 15:20

Panel 3 : Energie Hydraulique et Changement ClimatiqueModérateur: Eugene Simonov (Rivers Without Boundaries)
– Olivier Petitjean –
Observatoire des Multinationales
– Arend Kolhoff – Commission
Néerlandaise Commission d’Evaluations environnementales
– Emilie Gallard –
End Ecocide on Earth
– Brent Millikan –
International Rivers (Brésil)

15:20 – 16:00h

Panel 4 : Entreprises et institutions financières : leçons pour des garanties efficacesModérateur: Brent Millikan (International Rivers)
– Patrick Monier –
Collectif Or de Question(Guyane française)
– Philip Fearnside – Institut National
Amazonien de Recherche (INPA, Brazil)
– Myint Zaw –
journaliste/activiste, Goldman Environmental Prize 2015 (Asie /Birmanie)

16:00 – 17:25

Panel 5 : Voix alternatives pour l’énergie durable et des rivières sainesModérateur: Thilo Papacek (GegenStrömung / CounterCurrent)
– Heike Drillisch –
GegenStrömung, INFOE e.V. (Allemagne)

– Courtney Weatherby –
Institut Stimson
– Roberto Epple –
Président de Wild Rivers Europe
– Eugene Simonov – R
ivers without Boundaries

17:20 – 17:45

Session de clôture
– Coorganisateurs de l’évènement – Remarque conclusives, les prochaines étapes
– Juan Pablo Soler Villamizar – Movimento Rios Vivos – Colombie / Mouvement d’Amerique Latine des Populations Affectées par les Barrages (MAR)
– Alessandra Korap – leader du peuple Munduruku, fleuve Tapajós – Brézil
– Extinction Rebellion



Mis a jour le 2019-06-21 13:14:14

Haut de page