Réflexions autour d’une vidéo montrant chiens et animaux sauvages sur un marché alimentaire “en Chine”


Saviez vous que des épidémiologistes affirment que la destruction des environnements naturels aggrave le risque de contamination de l’espèce humaine par de nouveaux virus ? Si les chauves souris qui ont transmis Ebola ou le Strass n’avaient pas été délogées, nous aurions certainement évité ces épidémies.


Chiens, serpents, rats et chauve-souris sur le marché de Wuhan d’oú serait apparu le coronavirus ? Non, cette vidéo virale ne vient pas de Chine.

Pour nous, pauvres occidentaux sensibles, il est choquant, voire insupportable d’y voir des chiens vivants en cage près de cadavres d’autres canidés, il nous est choquant d’y voir des animaux sauvages (chauve souris à la broche, boas en grillade), mais c’est à peine une question culturelle. Nous consommons nous aussi et en masse des cadavres d’animaux en tout genre, du boeuf à l’autruche en passant par l’espadon, le poulpe, la poule, l’ortolan (Mitterrand) ou l’ escargot, etc… Serait-ce moins cruel quand les animaux sont chassés à la carabine, au collet ou à la colle ? Serait-ce plus convenable quand il s’agit de “nos” animaux d’élevage ? Bien au contraire. Doit-on parler ici de leur condition de leur “vie” et des abattoirs ou les plus gros d’entre eux la terminent ? Ne serait-il pas temps d’arrêter ce carnage plutôt que de considérer les chinois comme “barbares” parce que la crise du coronavirus a réveillé chez certains un dégout de leurs traditions culinaires ?

Et au fait, saviez vous aussi que des épidémiologistes affirment que la destruction des environnements naturels aggrave le risque de contamination de l’espèce humaine par de nouveaux virus ? Si les chauves souris qui ont transmis Ebola ou le Strass n’avaient pas été délogées, nous aurions certainement évité ces épidémies. On estime que 300 000 virus sont encore inconnus. Voici une autre raison sérieuse d’arrêter la déforestation et de se rappeler qui en est la cause. Principalement les pays riches, vers lesquels les produits de la déforestation sont massivement exportés. C’est là qu’est le vrai crime de masse.

Pour l’article des observers de France 24 démystifiant la vidéo détournée, qui montre un marché de l’île de Sulawesi en Indonésie, c’est par ici.



Mis a jour le 2020-07-25 17:35:48

Haut de page