11 avril 2019

‘100 jours de Bolsonaro’, soirée conférence à l’espace Niemeyer, Paris


Cet évènement prend sa place dans la visite en France de la cacique Tanoné, du peuple Kariri Xoco, du 5 au 20 avril 2019. Il est organisé par France Amérique Latine. Pour plus de renseignements, veuillez consulter leur site internet, ou leur évènement Facebook.

Conférence le 11 avril à l’Espace Niemeyer, Paris, organisée par France Amérique Latine, avec le concours de Red.Br et les Ami.e.s du Mouvement des Sans Terres, en présence de la cacique Tanoné du peuple Kariri Xocó (Brésil), Sabah Rahmani, auteure du livre ‘Paroles des peuples racines – Plaidoyer pour la Terre’, aux éditions Actes Sud.


Evènement gratuit. Inscription obligatoire.

 

Quand : jeudi 11 avril, à 18h30

Où : Espace Niemeyer, 2 Place du Colonel Fabien, 75019 Paris
(Métro 2 Colonel Fabien)

Quoi : dans le cadre de la campagne « 100 jours du président Bolsonaro – L’appel des peuples autochtones pour sauver les écosystèmes menacés »,
Conférence organisée par France Amérique Latine, Red.Br , les Ami.e.s du Mouvement des Sans Terres et Planète Amazone.

 

Présentation du sujet de la conférence :

Après le coup d’état institutionnel contre Dilma Rousseff en 2016 et l’incarcération abusive de l’ancien président et candidat Lula, c’est finalement un nouveau président ouvertement raciste, sexiste, xénophobe et homophobe qui a été élu à la tête du Brésil en janvier dernier, permettant à des militaires et des hommes politiques réactionnaires et ultralibéraux d’accéder aux plus hautes sphères décisionnelles de l’Etat brésilien.

Un large mouvement de solidarité s’est depuis construit en France, alors que les menaces en direction de défenseurs des droits humains comme le député Jean Willys, les mesures répressives comme le projet de « loi anti-crime » porté par le ministre Sergio Moro, les assassinats, les scandales ont émaillé ces cent premiers jours, marqués également par le discours inaugural de Jair Bolsonaro au forum de Davos, le 22 janvier dernier.

Pour toutes ces raisons, et s’appuyant sur la présence en France de représentants du MST et de l’une des seules femmes-chefs du Brésil, la cacique Tanoné, du peuple Kariri Xoco, France Amérique Latine et ses partenaires ont décidé de faire de ces 100 jours un nouveau moment de mobilisation, de résistance et de solidarité avec les peuples du Brésil.



Mis a jour le 2019-06-12 00:31:42

Haut de page