L’expérience TERRA LIBRE


TERRA LIBRE raconte le combat des peuples indigènes d’Amazonie, à travers duquel se joue rien moins que le sort de l’humanité. Ce film n’est pas seulement un cri d’alarme, c’est un appel à l’éveil des consciences, avec les gardiens du monde vivant pour guides.


Résumé

Ravagée par notre modèle de développement prédateur, l’Amazonie, poumon vert de la planète, brûlée, dévastée, est à l’agonie. Sa disparition et celle des autres environnements naturels menacés, ne laisserait aucune chance à la lutte contre le changement climatique, qui effraie à juste raison la communauté internationale. Sentinelles de cette ultime frontière avant le chaos, les peuples indigènes sont engagés dans une mobilisation sans précédent pour survivre et tenter de nous sauver, malgré nous.</p<

Ce film raconte leur combat, à travers duquel se joue rien moins que le sort de l’humanité. TERRA LIBRE n’est pas seulement un cri d’alarme, c’est un appel à l’éveil des consciences, avec les gardiens du monde vivant pour guides.

 

Genèse

C’est en 2014 que Gert-Peter Bruch, réalisateur et fondateur de Planète Amazone, a initié la production de TERRA LIBRE, imaginé comme un long métrage de référence sur la mobilisation internationale des peuples indigènes du Brésil, dont le célèbre Cacique Raoni Metuktire, l’un des fils conducteurs de son récit.

La matière de ce film événement est constituée de plusieurs centaines d’heures de rushes étalés sur près de quatre ans de tournages, ainsi que d’images d’archives exceptionnelles. Engagé depuis 30 ans pour l’Amazonie, Gert-Peter Bruch, nous fait vivre de l’intérieur la mobilisation inspirante des sentinelles de la lutte pour la protection de la planète. Ceux-ci unissent leurs forces avec des environnementalistes reconnus, tel que Nicolas Hulot ou Paul Watson (Sea Shepherd), pour créer sous nos yeux un nouveau mouvement inspirant, l’Alliance des Gardiens de Mère Nature et proposer une nouvelle feuille de route à une humanité à la dérive.

Le journal de bord du réalisateur est la trame d’une immersion dont les principaux points d’attache sont des projets de développement (comme le barrage de Belo Monte) ou de lois (PEC 215) remettant en cause le droit constitutionnel des indigènes à la terre, ainsi que des grands rendez-vous internationaux de l’ONU – Rio+20 (2012) et la COP21 (2015) – démontrant l’échec des États à concilier « développement durable » et lutte contre le changement climatique.

Le constat cinglant de TERRA LIBRE permet de mieux comprendre la montée en puissance des climato-sceptiques Jair Bolsonaro et Donald Trump et de relativiser le « Make our planet great again » du président français Emmanuel Macron.

 

 

Vivez l’expérience TERRA LIBRE

En éveillant la conscience de tout citoyen du monde sur son « empreinte forêt », TERRA LIBRE a pour vocation d’être d’utilité publique. C’est également un puissant plaidoyer pour la reconnaissance des droits de la nature et celui du crime d’écocide, fondamentaux que les Gardiens de la Terre proposent pour une refondation de paradigme en profondeur, vers un modèle humain biocentré désormais apte à protéger de façon efficace les écosystèmes, le climat et donc l’humanité présente et future.

L’expérience TERRA LIBRE, c’est découvrir, comme vous ne l’avez jamais vu, le Cacique Raoni Metuktire, pressenti pour le Prix Nobel de la Paix en célébration de plus de 6O ans de lutte en faveur des peuples indigènes et de la forêt amazonienne. TERRA LIBRE l’accompagne au plus près dans ses déplacements au Brésil, mais aussi lors de ses tournées européennes, à la rencontre des décideurs de ce monde et des peuples menacés.

L’expérience TERRA LIBRE, c’est découvrir au fil de l’eau les grandes figures et la nouvelle garde de la résistance indigène brésilienne, des personnalités extraordinaires, peu connues du grand public international, telles que Davi Kopenawa Yanomami (lauréat du prix Right Livelihood 2019), Sônia Guajajara, Pirakuman Yawalapiti, Megaron Txucarramãe, Valdelice Veron, Paiakan Kaiapo, Kretã Kaingang… et la grande opposante au barrage de Belo Monte, Antonia Melo.

L’expérience TERRA LIBRE, c’est retrouver les participations du Captain Paul Watson, fondateur de Sea Shepherd, du photographe Sebastião Salgado, du scientifique de renommée internationale Antonio Donato Nobre, du botaniste Francis Hallé, du chanteur Bernard Lavilliers et de l’acteur Pierre Richard, qui dit le commentaire du film.

TERRA LIBRE est un film indépendant totalement auto-produit qui a pu voir le jour grâce au soutien de nombreux professionnels, techniciens et artistes, tous bénévoles convaincus de son utilité.

 



Mis a jour le 2019-10-10 12:42:09

Haut de page