Les indigènes Kuikuro exécutent leur propre plan pour combattre le Covid-19 dans la région du Xingú, dans l’État du Pará


Le système de surveillance, mis en place en 2016, a été actualisé en raison de la pandémie de coronavirus et comprend des actions sociales, éducatives et sanitaires.


Maison d’isolement pour les patients indigènes infectés par le coronavirus. – Photo : © Agence Musée Goeldi

Les indigènes Kuikuro, qui constituent le peuple le plus important du territoire indigène Xingú, ont élaboré un plan de lutte contre le Covid-19 avec des actions sociales, éducatives et sanitaires, en utilisant un projet technologique pour surveiller la maladie. Cette initiative, qui bénéficie du soutien d’artistes et de chercheurs, a été conçue comme un moyen de contenir la propagation du coronavirus parmi les peuples indigènes du Brésil.

 

Système de surveillance des cas de coronavirus entre les villages du Xingu – Photo : © Agence Musée Goeldi

 

En partenariat avec des chercheurs, le plan mené par l’« Associação Indígena Kuikuro do Alto Xingú » (AIKAX, Association Indigène du Haut-Xingu) a également impliqué la mise à jour d’un système d’information qui permet aux scientifiques et aux professionnels de la santé de suivre et de contrôler les cas de maladie à distance grâce aux nouvelles technologies. Le projet scientifique utilise des systèmes de cartographie communautaires collaboratifs par le biais d’applications mobiles.

Le système Amazon Hope Collective a été mis en place en 2016 et a gagné une nouvelle fonction grâce au nouveau coronavirus. À l’aide d’applications, les Kuikuro organisent les informations sur les territoires en fonction de leur importance culturelle et de leurs usages, en se basant sur des expériences anciennes et contemporaines. Avec la pandémie, le système a été adapté pour surveiller les flux entre les villages et les villes, en traçant l’entrée des personnes et en suivant les symptômes et les signes cliniques des patients en temps réel.

Le plan prévoit la production de matériel éducatif en vidéo et en texte, en portugais et dans la langue locale, le kuikuro. L’initiative comprend également la construction d’une maison d’isolement pour les personnes infectées par la maladie dans le village d’Ipatse, en plus de l’extension de l’Unité Sanitaire de Base, qui dessert environ 600 indigènes de plusieurs villages.

“Tous les préparatifs et protocoles établis pour les situations d’urgence et le contrôle de la diffusion ont permis de retarder l’arrivée du virus dans le village, où il y a encore peu de cas confirmés”, a déclaré l’archéologue Helena Pinto Lima, chercheuse au musée Emílio Goeldi du Pará (MPEG) et l’un des participants au collectif de soutien aux Kuikuro.

L’initiative mène également des actions visant la sécurité alimentaire, avec le don de nourriture et de carburant pour les déplacements vers les fermes et les lieux de pêche, l’achat de médicaments, de matériel sanitaire et d’équipements de protection pour l’équipe de santé et la population en général, ainsi que l’embauche de personnel médical permanent. Ces mesures servent à réduire les besoins de déplacement des populations indigènes et les mouvements de population entre les villages.

 

Le Covid-19 dans les villages indigènes

 

Le cacique Aritana est mort à 71 ans – Photo : © Ueslei Marcellin

 

Selon la Coordination des organisations indigènes de l’Amazonie brésilienne (Coiab), au 7 août, 17 186 cas de Covid-19 et 559 décès d’indigènes avaient été enregistrés. Au total, 122 peuples ont déjà été touchés par la maladie.

Reconnu pour la lutte des peuples indigènes, le chef du Haut Xingu, Aritana Yawalapit, est mort du Covid-19 dans un hôpital de Goiânia.

 

José Carlos, cacique de l’ethnie Arara, avec l’acteur Arnold Schwarzenegger en 2011. L’indigène est mort des complications du Covid-19 dans la région du Xingu, état du Pará – Photo : © Reproduction / TV Liberal

 

Dans la région du Xingú, selon l’« Instituto Socioambiental » (ISA), 174 cas d’infection et 9 décès d’indigènes ont déjà été confirmés. Le 5 juin, la région du Xingú, dans le Pará, a enregistré le premier décès dû à des complications du Covid-19 d’une femme de l’ethnie Munduruku. Quatre jours plus tard, le chef du groupe indigène Arara, José Carlos Ferreira Arara, est mort après avoir présenté des symptômes du Covid-19.

Pour soutenir les activités de l’association indigène et renforcer le plan de lutte contre le Covid-19, l’association a mis à disposition le numéro (66) 98412-0104 afin que les personnes intéressées puissent faire des dons pour l’achat de médicaments, de dispositifs médicaux et d’équipements de protection.

 


© Globo, 10 août 2020, traduit du portugais par Margarida Ataide – Article original



Mis a jour le 2021-02-01 16:23:26

Haut de page

A la une

Signez la pétition
Amazonie : stop au double-je...

Protégeons l'Amazonie
Découvrez notre mini-série

LIVE LE 18/02 à 20h
Mobilisation mondiale pour l...

Territoires indigènes en dan...
UN LIVE MONDIAL AU SECOURS D...

Privatisation du mot "planèt...
Les associations se mobilise...

Belo Monte
La justice brésilienne recon...

Jaguars
Plus que jamais menacés

Barrage de Belo Monte
Le combat continue

Terres indigènes au Brésil
Victoire pour les Tupi-Guara...

Incendies au Brésil
2020, année catastrophe

Orpaillage illégal
L'armée péruvienne à l'offen...

Déforestation
Des voies pour agir

Polémique au Brésil
Pour Bolsonaro les ONG sont ...

Drame au Brésil
Tué en protégeant un peuple ...

Nouvelle menace pour les ind...
Ces projets ferroviaires qui...

Retour sur deux catastrophes
Barrages miniers : le désast...

Covid-19 : Raoni hors de dan...
Les informations rassurantes

La Chine, meilleure alliée d...
Le géant asiatique prédateur...

L'Europe complice de Bolsona...
Une tribune pour que cela ce...

Covid-19 : protégeons les ga...
Opération 2 : l'Alliance des...

Risque de génocide au Brésil...
Les indigènes abandonnés au ...

CANAL PLUS attaque Planète A...
La "Planète" appartient-elle...

Interview de Valérie Cabanes...
Planète Amazone demande un d...

Attention aux fake news à pr...
Notre rapport à la différenc...

Coronavirus : inquiétude che...
Le cacique Raoni appelle à l...

Les biocarburants contribuen...
Le rapport accablant des ONG...

Le S.O.S.  du peuple Yanomam...
Bolsonaro soutien une nouvel...

BNP Paribas cible de chefs i...
pour son rôle dans la destru...

Les fausses promesses de l’h...
Déclaration conjointe d’orga...

TERRA LIBRE
Regardez toutes les vidéos d...

L'ALLIANCE DES GARDIENS DE M...
Un mouvement mondial pour la...

Connaître Planète Amazone
Lire notre historique

Soutenez Planète Amazone
Faites un don mensuel ou pon...

Actus

Agenda

[Evénements publics]
18 février 2021
LIVE MONDIAL "PROTÉGEONS L’AMAZONIE”: RAONI, GOODALL, WATSON, HULOT ET BIEN D’AUTRES
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
02 novembre 2020 - 06 novembre 2020
TERRA LIBRE : avant-premières Grand Est
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
11 octobre 2020 - 15 octobre 2020
TERRA LIBRE : avant-premières ALPES
Lire la suite

[Projections - Terra Libre]
08 février 2020
Avant-première de 'Terra Libre' en Bretagne !
Lire la suite

[Festivals / conférences / colloques]
27 octobre 2019
DROITS DE LA TERRE : LE TEMPS DE L'ACTION - Un après-midi avec l'Alliance des G...
Lire la suite

[Festivals / conférences / colloques]
23 octobre 2019 - 24 octobre 2019
URGENCE PLANÉTAIRE CLIMAT / BIODIVERSITÉ : rebâtir avec les peuples autochtones pour sortir de l’impas...
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

5 April 2021
PETIÇÃO: JUVENTUDE CONVOCA A EUROPA PARA MOBILIZAR PELA AMAZÔNIA

4 April 2021
PETICIÓN: LA JUVENTUD LLAMA A EUROPA A MOVILIZARSE POR LA AMAZONÍA

4 April 2021
PETITION: YOUTH CALLS ON EUROPE TO MOBILIZE FOR THE AMAZONIA

4 April 2021
PÉTITION: LA JEUNESSE APPELLE L'EUROPE À SE MOBILISER POUR L’AMAZONIE

17 February 2021
Protégeons l'Amazonie : Valdelice VERON, le cri du peuple Guarani-Kaïowa

15 February 2021
NICOLAS HULOT : Depuis la COP21, quels progrès pour les revendications des peuples indigènes ?

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre