Pérou : face aux menaces et aux assassinats, les indigènes demandent la protection de l’État


Il est temps d’ouvrir les yeux sur les menaces que subissent les chefs indigènes lorsqu’ils et elles défendent leurs terres, leurs droits et l’environnement. Cela fait des années que nous le dénonçons et que les peuples indigènes demandent à être protégés. Les assassinats sans pitié de ceux et celles qui refusent de rester silencieux face à l’odieuse exploitation de leurs terres à des fins industrielles ne sont que trop nombreux. Lorsque l’activité est illégale, le risque est encore plus grand. Ici c’est au Pérou que les chefs indigènes demandent la protection de l’État. Mais ces menaces constantes et ces meurtres concernent tous les peuples indigènes d’Amérique Latine qui refusent de se laisser faire et de se taire.

Des chefs indigènes sont arrivés à Lima afin de rencontrer des membres du Congrès, du ministère de l’Intérieur et d’autres institutions. Ils demandent à être protégés contre les menaces de mort et les homicides dont ils sont victimes depuis qu’ils ont signalé des activités illégales sur leurs territoires.


Berlín Diquez s’est rendu au ministère de l’Intérieur
Photo : Aidesep

Une délégation de chefs indigènes s’est rendue à Lima afin de demander la protection des leaders indigènes qui défendent et protègent le territoire amazonien.

Leur prise de parole pour dénoncer le trafic de drogue, les invasions de terres ainsi que l’exploitation forestière et minière illégale sur leurs territoires les a exposés à des menaces de mort et à des assassinats, même en pleine pandémie.

Selon la coordinatrice nationale des droits de l’homme, au cours des sept dernières années, douze leaders environnementaux ont été tués rien qu’en Amazonie, dont quatre pendant la pandémie.

 

Des réunions à Lima

Les chefs indigènes ont exposé cette situation aux membres du Congrès, du ministère de l’Intérieur et d’autres institutions de l’État lors des réunions tenues à Lima.

« Nous demandons des garanties pour les leaders indigènes qui sont menacés de mort pour avoir défendu la forêt amazonienne », a déclaré Berlín Diquez, président de l’Organisation Régionale Aidesep-Ucayali (ORAU), au journal La República.

Selon la police, les trafiquants de drogue considèrent la région d’Ucayali comme un point stratégique pour faire sortir la drogue du Pérou.

Cette situation affecte les communautés indigènes de la région car elles se retrouvent de plus en plus encerclées par des envahisseurs qui cultivent des feuilles de coca sur leurs territoires.

 

Menaces et meurtres

Le fait de dénoncer cette activité illégale a récemment valu une menace de mort à Berlín Diquez. Les leaders précédemment assassinés subissaient également des menaces régulières.

Ces meurtres, qui n’ont pas cessé pendant la pandémie, illustrent la situation dramatique que vivent ceux qui défendent leurs territoires.

Arbildo Meléndez (département de Huánuco) a été assassiné en avril dernier. Ce fut ensuite le tour de Gonzalo Pío (département de Junín), Lorenzo Wampagkit (département d’Amazonas) et, récemment, Roberto Carlos Pacheco (département de Madre de Dios), assassiné en septembre.

À cette situation grave s’ajoutent d’autres problèmes qui accablent les communautés autochtones, notamment la précarité des services de santé et des lacunes dans la délivrance de titres de propriété pour leurs territoires.

Les chefs indigènes espèrent que les revendications formulées lors de leur venue à Lima seront entendues par les autorités et que les promesses de garanties seront tenues.

 


© Servindi, le 07/12/2020, traduit de l’espagnol par Luisa CORREA – Article original



Mis a jour le 2021-11-30 16:37:28

Haut de page

A la une

Actus

Agenda

[Projections - Terra Libre]
20 janvier 2022
Hauts-de-France: Projection-débat Terra Libre au lycée horticole de Lomme
Lire la suite

[Evénements publics]
20 janvier 2022
Paris, XIème arrondissement : Rencontre avec l’auteur Patrick Straumann autour du livre sur l’Amazo...
Lire la suite

Tout l'agenda

Vidéos récentes

9 November 2021
COP26 : Le Cacique Ninawa et Mindahi Bastida dénoncent les fausses solutions de nos dirigeants

9 November 2021
COP26 : Mindahi Bastida appelle à l’action, maintenant !

9 November 2021
Ouverture de la COP26 : l'hommage de Tom Goldtooth à un chef défunt.

22 August 2021
[RT France] l'accaparement du mot «planète» par le groupe Canal+

17 June 2021
Brésil : Valdelice Veron dénonce le projet de loi PL 490/2007 menaçant les terres indigènes

5 April 2021
PETIÇÃO: JUVENTUDE CONVOCA A EUROPA PARA MOBILIZAR PELA AMAZÔNIA

  Accéder à la chaine vidéo

Newsletter

Rejoignez les Gardiens de la Terre