Résumé de l’année 2013


Au cours de l’année 2013, Planète Amazone a mené beaucoup d’actions militantes, et les rencontres et interactions avec les autochtones du Brésil ont fait naître l’idée de deux grands projets : celui d’une Alliance mondiale entre les peuples autochtones, et celui d’un film long métrage.


Manifestation à proximité de l’ambassade du Brésil à Paris, en novembre 2014 avec Antonia Melo.

Email to someonePrint this pageShare on FacebookTweet about this on Twitter
  • Décembre : à l’initiative du relai en France d’une journée internationale d’action ‘Stop Belo Monte!’. Rassemblement devant le siège d’Alstom (Levallois-Perret) et l’ambassade du Brésil. Un logo détourné de la Coupe du monde FIFA 2014 (Brésil) est divulgué et des centaines de citoyens participent en province à la mobilisation en se faisant photographier devant des lieux symboliques avec des affichettes.

  • Novembre : à l’initiative de la première venue en France de la grande militante amazonienne Antonia Melo (Movimento Xingu Vivo Para Sempre), « mère-courage » des victimes du barrage de Belo Monte. Co-organisation avec plusieurs ong d’une journée de mobilisation avec rassemblements à la Défense (immeubles GDF-SUEZ, Alstom et EDF) et devant l’ambassade du Brésil.

    Le 15, organisation et animation à Science Po de la conférence « Barrage de Belo Monte (Brésil) : point sur une catastrophe écologique et humanitaire aux ramifications internationales ».

    Divulgation d’un film de soutien du chanteur Bernard Lavilliers aux peuples d’Amazonie. Il devient parrain de Planète Amazone.

  • Octobre : participation, auprès du Cacique Raoni et de nombreux leaders indigènes d’ethnies différentes, à la semaine de mobilisation générale du Brésil indigène, marquant le 25ème anniversaire de la Constitution brésilienne, organisée en raison de graves menaces planant sur leurs droits, remis en cause par les ruralistes. Relai de la mobilisation par les canaux de diffusion de Planète Amazone et nombreux tournages réalisés.

    Le 1er, co-organisation avec Nature Rights, France Libertés et Amazon Watch d’une conférence au Comptoir Général autour du leader indigène Afukaka, du peuple Kuikuro (région du Xingú, Etat du Mato Grosso, Brésil). Participation de Mathieu Bonnet (Planète Amazone) à la conférence.

    Participation, avec 43 autres organisations du monde entier, à la campagne « Belo Sun No! », visant à empêcher l’implantation de la plus grande mine d’or du Brésil dans une partie de la Grande Boucle (Volta Grande) du Xingú asséchée par le barrage de Belo Monte.

  • Septembre : début de l’opération ‘Une voix pour l’Amazonie, une voie pour l’avenir’ permettant à chacun de devenir un messager du Cacique Raoni auprès de ses élus, après la divulgation d’une vidéo intitulée « Message aux dirigeants de tous pays ».

  • Juillet : mission « Urgence Xingú », en soutien aux peuples d’Amazonie (kayapos, jurunas, Yawalapiti, ribeirinhos), dans les états brésiliens du Mato Grosso et du Pará. Participation, à Brasilia, à une rencontre avec la ministre brésilienne de la culture aux côtés du Cacique Raoni.

  • Février : co-organisation avec Avaaz et Amazon Watch d’une manifestation à Paris pour protester contre la vente de concessions de pétrole en Equateur

  • Janvier : Planète Amazone lance une campagne de soutien à l’initiative « End Ecocide in Europe », pétition visant à proposer au Parlement Européen un projet de loi pour la reconnaissance du crime d’écocide dans le cadre d’un mécanisme de démocratie participative. De nombreuses publications sont diffusées sur les réseaux sociaux et des vidéos de soutien tournées tout au long de l’année.

Mis a jour le 2018-10-10 20:20:54

Haut de page