Les fausses promesses de l’hydroélectricité – Déclaration conjointe d’organisations de la société civile


Téléchargez ici la déclaration conjointe d’organisations de la société civile à l’occasion de l’édition 2019, à Paris, du Congrès mondial sur l’hydroélectricité. Plusieurs langues disponibles : Chinois, Anglais, Français, Russe, Portugais et Espagnol.


Les fausses promesses de l’hydroélectricité :

Comment les barrages échouent à remplir les objectifs
de l’Accord de Paris sur le climat et ceux
du développement durable des Nations Unies

Déclaration conjointe d’organisations de la société civile à l’occasion de
l’édition 2019, à Paris, du Congrès mondial sur l’hydroélectricité

 

Nous vivons une époque d’urgence. Les scientifiques nous ont avertis qu’il nous peu de temps pour agir afin de maîtriser les changements climatiques et ainsi protéger l’intégrité de la vie sur notre planète.

Pour faire face à la crise climatique, il faut des solutions innovantes qui protègent la nature et respectent les droits de l’homme. Face à ces défis, nous ne pouvons rester silencieux alors que les entreprises, les financiers et leurs alliés vendent de fausses solutions pour soi-disant faire face aux changements climatiques et mettre en oeuvre un développement durable.

La tentative de présenter les grands barrages hydroélectriques comme une source d’énergie « propre et verte », comme il ressort du Congrès mondial de 2019 sur l’hydroélectricité, est un exemple flagrant de cette tromperie. Organisée à Paris par le lobby industriel de l’Association internationale de l’hydroélectricité (International Hydropower Association – IHA) en partenariat avec l’UNESCO, la conférence s’intitule « Comment atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat et les Objectifs de développement durable » (Delivering the Paris Climate Agreement and the Sustainable Development Goals).

Ces représentations glorifiées des projets de barrages hydroélectriques – dans le but d’obtenir des avantages financiers par le biais de mécanismes tels que les obligations climat et le Fonds vert pour le climat – font délibérément l’impasse sur une longue succession de catastrophes sociales et environnementales, de gaspillage économique et, trop souvent, de systèmes de corruption massive qui sont l’antithèse d’un développement véritablement durable.

Téléchargez ici la déclaration. Plusieurs langues disponibles :

Version chinoise


Version anglaise


Version française


version portugaise


Version russe


version espagnole


Bientôt ici, la liste mise à jour des signataires



Mis a jour le 2019-06-21 13:14:14

Haut de page