COMMUNIQUÉ DE PLANÈTE AMAZONE – POUR DIFFUSION IMMÉDIATE


Lundi 20 août 2018 Arte programme un documentaire intitulé « Une histoire amazonienne » (diffusé une première fois le 4 août) dont Jean-Pierre Dutilleux est l’un des auteurs. C’est un film dont les qualités esthétiques et narratives sont incontestables et qui a le mérite de porter auprès du public la voix en prise directe de représentants indigènes menacés par la déforestation et l’orpaillage. Cependant, Planète Amazone souhaite confirmer des informations publiées sur internet expliquant que la préparation et une partie du tournage de ce film a servi de cadre à des intrigues visant à détruire nos liens avec :
– nos partenaires indigènes, dont l’un des des plus grands défenseurs de la forêt amazonienne,
– des personnalités de premier plan telles qu’un actuel ministre,
– le grand public, et parmi celui-ci nos soutiens et donateurs.


Email to someonePrint this pageShare on FacebookTweet about this on Twitter

Paris, jeudi 16 août 2018

 

Lundi 20 août 2018 Arte programme un documentaire intitulé « Une histoire amazonienne » (diffusé une première fois le 4 août) dont Jean-Pierre Dutilleux est l’un des auteurs. C’est un film dont les qualités esthétiques et narratives sont incontestables et qui a le mérite de porter auprès du public la voix en prise directe de représentants indigènes menacés par la déforestation et l’orpaillage. Cependant, Planète Amazone souhaite confirmer des informations publiées sur internet expliquant que la préparation et une partie du tournage de ce film a servi de cadre à des intrigues visant à détruire nos liens avec :
– nos partenaires indigènes, dont l’un des des plus grands défenseurs de la forêt amazonienne,
– des personnalités de premier plan telles qu’un actuel ministre,
– le grand public, et parmi celui-ci nos soutiens et donateurs.

Tout démarre le 26 juillet 2016 lorsqu’un communiqué signé par le cacique Raoni Metuktire commence à circuler en France par le biais de l’Association Forêt Vierge, dont le réalisateur Jean-Pierre Dutilleux est le président d’honneur et M. Henri de Bontin l’actuel vice-président. Le motif du communiqué est une rupture de relation avec Planète Amazone en raison d’une utilisation inappropriée de son nom. Cette rupture intervient au moment même où le premier appel au financement participatif de Planète Amazone remporte un succès historique*. Dans un contre-communiqué publié le jour-même, le cacique Raoni dénoncera le contenu frauduleux de cette lettre pour laquelle sa signature a été captée de façon malhonnête, sans qu’il n’ait eu connaissance du contenu réel.

Bien que la vérité ait été rétablie rapidement, le communiqué frauduleux envoyé de façon malveillante à nos partenaires se soldera par une prise de distance du plus important d’entre eux. Un préjudice incalculable pour notre petite structure articulée exclusivement par des bénévoles et une cause qui compte si peu de soutiens.

Des éléments portés à notre connaissance (documents, témoignages) démontrent que Jean-Pierre Dutilleux et Henri de Bontin, tous deux membres de l’Association Forêt Vierge, ont délibérément agi, au Brésil et en France, pour détruire la confiance que nos partenaires nous portaient. Nous rappelons qu’en raison de l’importance du montant collecté pour notre appel au financement participatif « Rejoignez les Gardiens de la Terre » notre gestion financière est vérifiée depuis deux ans par un commissaire aux comptes. Celui-ci a approuvé les deux derniers exercices sans aucune réserve. L’intégralité de nos comptes a par ailleurs été épluchée par les autorités fiscales avant que celles-ci nous déclarent d’intérêt général.

Des éléments rendus publics sur internet confirment certains témoignages que nous avons reçu, à savoir que Messieurs Dutilleux et Bontin n’ont par ailleurs pas hésité à utiliser le nom d’un chef d’Etat en exercice afin de tenter d’obtenir des déclarations de dénonciation de leaders indigènes à l’encontre de Planète Amazone, en affirmant que c’était ce chef d’Etat lui-même qui l’exigeait en contrepartie d’un soutien.

Comme il est également dit sur internet, nous confirmons que M. Dutilleux a tenté d’empêcher par tous les moyens que nous nous rendions à la cérémonie funéraire d’un chef très respecté, qui fut notre ami et partenaire. C’est cet événement que M. Dutilleux avait choisi comme tournage principal de son film diffusé récemment sur Arte.

Nous devions nous rendre à cette cérémonie, appelée kuarup, avec le cacique Raoni afin de présenter devant les milliers d’indigènes présents l’Alliance des Gardiens de Mère Nature, mouvement que nous avons fondé avec lui et lancé à la COP21 en 2015. Il réunit représentants indigènes et écologistes du monde entier autour d’une déclaration remettant en cause les fausses solutions de lutte contre le changement climatique, dont les grands barrages ou les projets de compensation carbone. Est-ce donc pure coïncidence si en marge de son tournage, M. Dutilleux attendait le chef Raoni sur le lieu de la cérémonie funéraire avec des hommes d’affaires liés à l’industrie des grands barrages en Amazonie ou à l’économie carbone ? Nous n’avons pas la réponse car le cacique Raoni, pourtant attendu par tous, a renoncé à se rendre à la cérémonie et publié un communiqué de dénonciation à l’encontre de M. Dutilleux.

En 2016, nous n’avons saisi ni la presse, ni la justice, afin de protéger la réalisation de l’événement d’amplitude mondiale que nous étions tenus de financer avec les fonds recueillis lors de notre appel au financement participatif. L’éclatement d’un scandale aurait alors rendu impossible cet événement et entaché non seulement Planète Amazone mais aussi les personnalités et représentants indigènes associées à la campagne. Mais depuis, les manipulations continuent en coulisses, sans discontinuer, et l’Association Forêt Vierge, pas plus tard qu’en juillet dernier, a diffusé de façon privée et publique une nouvelle publication contestable destinée à nous porter préjudice. Pour nous protéger et protéger nos soutiens, avant que ceux-ci ne soient totalement découragés, nous n’avons pas d’autre choix que de porter ces événements à l’attention publique.

Nous appelons les médias à réagir pour que la lumière sur ces événements soit apportée auprès de tous, en espérant que ceci aidera à décourager des initiatives similaires. A l’heure ou le rassemblement des forces vives pour la planète est incontournable si nous voulons conserver une chance de gagner la bataille pour le climat et la préservation des générations futures, toute entreprise de division doit être combattue. Nous acceptons donc cette épreuve comme une étape nécessaire, qui nous renforce, pour contribuer à construire cette chaîne de solidarité qui grandit un peu plus chaque jour parmi les citoyens éveillés du monde entier.

Planète Amazone

Contacts:
par mail : http://planeteamazone.org/contactez-nous/
Gert-Peter Bruch – +33 7 81 23 92 91
Mathieu Bonnet – +33 6 88 32 97 81

* lancé en juin 2016 à l’appel du cacique Raoni et avec le soutien de personnalités bien connues du grand public, l’appel au financement participatif de Planète Amazone « Rejoignez les Gardiens de la Terre » a déjà permis de récolter 170 000 € le 26 juillet 2016, au moment de l’apparition du communiqué frauduleux cité dans ce communiqué ; avec 223 000 € à sa clôture, l’appel aura permis de réunir la plus grande somme jamais collectée sur la plateforme HelloAsso.

Mis a jour le 2018-10-09 22:04:32

Haut de page