L’appel du cacique Raoni et des ONG à l’occasion du G7


Le cacique Raoni devait être reçu par le G7 à Biarritz en cette fin août 2019. Il lance une nouvelle fois un message d’alerte sur la situation critique de la forêt Amazonienne, tenant en particulier pour responsable le président brésilien Jair Bolsonaro de l’augmentation massive des feux de forêts, qui a récemment atteint un niveau catastrophique.


Le cacique Raoni Metuktire, à Lindau (Allemagne), le 23 août 2019.
© raoni.com / Gert-Peter Bruch

Déclaration des organisations de la société civile sur la crise
de la déforestation et des incendies en Amazonie brésilienne
à l’occasion du sommet du G7 à Biarritz, en France (août 2019)

L’augmentation dramatique du nombre d’incendies en Amazonie brésilienne en 2019, avec 32 748 occurrences recensées entre le 1er janvier et le 14 août (60% de plus que la moyenne des trois années précédentes) à la suite d’une augmentation alarmante du rythme de la déforestation au cours de l’année écoulée, a provoqué l’indignation et des manifestations au Brésil et partout dans le monde, au point que cette question a été inscrite en urgence à l’ordre du jour du sommet du G7 qui se tient à Biarritz, en France.

Lire la déclaration : en françaisen anglaisen portugais

 

L’appel du cacique Raoni

Le cacique Raoni devait être reçu par le G7 à Biarritz en cette fin août 2019. Il lance une nouvelle fois un message d’alerte sur la situation critique de la forêt Amazonienne, tenant en particulier pour responsable le président brésilien Jair Bolsonaro de l’augmentation massive des feux de forêts, qui a récemment atteint un niveau catastrophique.



Mis a jour le 2019-09-27 17:56:31

Haut de page